Forum francophone dédié au groupe Status Quo
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petite et grande histoire du Quo - 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15488
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Lun 18 Mai - 19:09

2008



Alors que la rumeur d’un film retraçant la vie de Status Quo bat son plein, les cinq musiciens et le management font un large break. Rick Parfitt attend la naissance de ses jumeaux et confie qu’il songe à ralentir quelque peu le rythme des tournées. ‘Je crois que je peux m'arranger avec cela. Le groupe continue et continuera, mais je ferai en sorte de ne pas être trop éloigné de la maison plus qu'il en est besoin. Pour moi, ce serait bien de réduire notre emploi du temps. C'est physiquement et mentalement très dur et j'approche de la soixantaine, donc il faut savoir se ménager un peu’. Rossi vit cloîtré chez lui, Bown également. Seuls Edwards et Lettley font un peu parler d’eux en jouant avec Woodetz, le groupe de Rhino.



Petit à petit, l’annonce de la présence du Quo à certains festivals d’été est annoncée. L’emploi du temps se façonne pour le second semestre . Le 21 mars, les locations pour la tournée anglaise de la fin de l’année, sont ouvertes. Près d’un mois après, on se rend compte que la demande est bien supérieure à l’offre et huit dates sont rajoutées.



Un bon nombre de fans australiens sont néanmoins heureux de revoir Lancaster et Coghlan, réunis sur scène pour le ‘Bon Scott Memorial Festival’ de Claremont en Australie, en hommage à l’ancien chanteur d’ACDC décédé 28 ans plus tôt. Quatre titres du Quo sont joués : "Rocking all over the world", "Backwater", "Over the edge" et "Roadhouse blues". Dans le même temps, Alan Lancaster se lance dans l’écriture de sa biographie. Normal ! Francis Rossi et Rick Parfitt se taillent, bien évidemment, la part du lion en matière de livres relatant l’histoire de Status Quo. John Coghlan a, lui aussi, sorti sa bio. Il ne restait plus qu’Alan (Rhino, un jour ?).

Pourtant peu connu aux Etats-Unis, le titre ‘Paper plane’ sert pour la bande originale du film américain, ‘The Nines’. Le 22 avril, ‘Beginning of the end’ est classé n°3 en Russie et n°11 en Serbie.

Pendant ce temps, la Cour d’appel de Londres rend son verdict dans le procès entre les trois membres originaux du Quo, procès qui avait tourné à l’avantage d’Alan, l’année passée. Cette fois-ci, le petit bassiste voit les conclusions se retourner contre lui. Le représentant juridique de Status Quo explique : ‘La sentence fut un coup dur pour Francis Rossi et Rick Parfitt. Cette décision était, réellement, inattendue. Heureusement que la Cour d’Appel n’a vu aucune raison d’octroyer un tel droit pour un membre quittant un groupe avec une substantielle somme d’argent. Ce qui est très logique. Mes clients se sont battus contre cette revendication et c’est un véritable triomphe pour eux !’.

C’est certainement avec une esprit très revanchard que Lancaster entame la rédaction de son livre sur sa carrière alors que le groupe entame son année scénique, le 24 mai, à Ayr, en Irlande devant 8.000 personnes. Il fait froid, en ce mois de mai sur l'Europe et l’on peut voir Rossi jouer avec un manteau ! Côté set-list ? Bof, que du connu. Certes, The wanderer, Don’t drive my car, Hold you back, Living on an island et Burning bridges chassent Something bout you baby I like, Gerdundula, Gravy train, Creepin up on you et All stand up mais ça sent le réchauffé ! Pas le grain de folie, rien ! D’ailleurs, à ce sujet, des rumeurs font état d’une certaine discussion houleuse entre Rossi et Parfitt, ce dernier estimant qu’il est vraiment grand temps de changer. Rossi, lui, pense que c’est impossible, un concert de Status Quo sans ses grands standards ne serait plus un concert de Status Quo.

Le 26 mai, Rick Parfitt devient le père de deux petits jumeaux. Pas le temps pour l’heureux papa de savourer l’événement. Trois jours plus tard, Status Quo reprend la route et se dirige vers l’Allemagne. ‘J’aurais tellement voulu rentrer à la maison avec Rick et les jumeaux, ce qui est un moment très spécial pour une mère, mais il était impossible d’annuler le concert. Il y a tellement de gens qui sont impliqués, le groupe, les fans’dira plus tard son épouse. Le 30 mai, Status Quo est tête d’affiche du festival ‘Alempop’ de Alem aux Pays-Bas alors que le lendemain, le poids des ans se fait sentir, le groupe se voit dans l’obligation de réduire sa set-list à cause de la chaleur qui règne à Frauenfeld, en Suisse. Après huit concerts et deux semaines passées en Europe, Status Quo retourne en Angleterre pour trois dates dont celle du 22 juin à Westonbirt. Ce dernier show est enregistré, l’album ‘live’ étant disponible dès la fin du concert. C’est une première pour Status Quo. Parmi les spectateurs se trouve John Coghlan, venu applaudir ses anciens camarades de scène. Matthew Lettley est très heureux de pouvoir le rencontrer. ‘J’ai eu la chance de rencontrer John Coghlan et c’est un type vraiment agréable. Ce fut génial de pouvoir parler batterie avec le batteur original de Status Quo. Il a certainement eu une influence sur moi pendant mes années d’adolescence et j’incorpore beaucoup de son style de jeu dans ce que je fais avec Quo, aujourd’hui. Savoir que John Coghlan était dans le public et que le concert était enregistré pour un CD live fut très excitant.’ confie Matthew. Et comme si ça ne suffisait pas, Rossi et Parfitt acceptent de se faire prendre en photo avec leur ex-compagnon de groupe. Cette photographie est la première réunissant les trois hommes depuis près de 27 ans. Une reformation peut-être elle envisagée ? Assurément non !

Quelques mois plus tard, Rossi, dans un magazine suédois enfonce à nouveau le clou. Il explique sa réelle aversion pour les albums de reprises. Plus tard, dans l’interview alors que le journaliste lui demande s’il avait le choix entre enregistrer encore ce genre d’album ou de jouer à nouveau avec Lancaster et Coghlan, il répond : ‘Sans l’ombre d’un doute, faire un autre album de reprises’.

Le 1er juillet, Francis, Rick, Andy, Rhino et Matt retournent en Europe centrale pour neuf nouvelles dates. Pendant ce temps, le toujours actif marché allemand voit la sortie de deux compilations : ‘The best of Status Quo’ ,édité par Rossman, sort le 13 alors que ‘Die grössen hits’ édité par Media Markt sort le 16. Imperturbables, les Quo poursuivent leur route des festivals d’été avec plein de fougue. Peut-être est-ce cette trop grande puissance qui provoque, à Lokeren, le 4 août, trois coupures d’électricité lors de l’intro de Caroline ? Ce sont des Parfitt et Rossi mécontents qui attaqueront le célèbre riff pour la quatrième fois, définitivement cette fois ! Le 10 août, Status Quo, montrant à nouveau son grand cœur, participe au festival de Dagenham, lequel a lieu pour la recherche contre le cancer. Le groupe clôture l’été par deux concerts en Lituanie et en Russie.

Quelques semaines plus tard, Dave Salt, le mythique tour manager de Status Quo quitte ses fonctions. Ayant débuté, en 1989, comme technicien de la basse et des claviers, Dave Salt prendra, peu à peu, de l’importance au sein du groupe. Véritable métronome, il contribuera à la perfection des concerts de Status Quo. Au début du mois de septembre, le groupe s’enferme en studio pour répéter en vue de la prochaine tournée « Pictures-40 ans of hits ». Cinquante trois dates sont prévues . La routine quoi ! Pas tout à fait. En effet, le groupe a décidé de modifier de manière spectaculaire sa set-list. C’est, en tout cas ce qui est annoncé dans la presse par Rossi et Parfitt. Dans son blog, Bob Young alimente la chronique : ‘Quo travaille dur en répétition. Je suis allé les voir, hier, au Shepperton studios et je peux dire que le nouveau show sonnera vraiment bien. Quelques nouvelles chansons seront intégrées, la scène sera modifiée. Le groupe et son management sont en pleine forme et sont impatients que ça commence réellement’.

Les fans attendent, donc, avec ferveur, le premier concert qui doit avoir lieu, le samedi 27 septembre au City Hall de Newcastle. Trois vraies surprises sont au rendez-vous : ‘Pictures of matchstick men, Ice in the sun mais surtout Is there a better way (jamais joué depuis 1979). Peu de temps avant, Status Quo était en studio avec le groupe de techno allemand, Scooter,qui reprend dans une version jump ‘Whatever you want’ qui retravaillé devient ‘Jump that rock’. Le titre atteint la 11ème place des charts allemands, le 10 octobre alors que la semaine suivante, il atteint la 20ème place en Autriche et la 79ème en Suisse. Pourtant, Status Quo n’a pas besoin de ça pour se faire une place sur le marché allemand. Pour preuve, la radio allemande SWR1 diffuse une liste des 1.000 meilleures titres jamais produits. 700.000 auditeurs placent trois morceaux de Status Quo : Rocking all over the world (n°157), Whatever you want (n°371) et In the army now (n°713). Pour la petite histoire, le gagnant est Stairway to heaven de Led Zeppelin.

Pendant ce temps, plusieurs shows sont annulés en raison d’un méchant virus attrapé par Matthew Lettley. ‘Le lundi 13 octobre commença comme bien d’autres journées : Un breakfast dans un hôtel de Manchester. J’avais donné rendez-vous à John vers 13 heures pour visiter le musée de la science et de l’industrie. Vers 15 heures, j’ai commencé à me sentir faible et une heure plus tard j’étais si mal que je me suis couché. Le mardi matin, un médecin est venu et m’a diagnostiqué une infection virale. Il pensait que le lendemain, je serais sur pied, ce qui signifiait que seul le concert de Hull serait annulé. Mais le mercredi, je n’étais pas mieux et le médecin confirma que les trois prochains shows seraient annulés. Le jeudi matin, ayant le sentiment que j’allais m’évanouir d’un moment à l’autre, j’ai appelé Lyane, l’agent de communication du groupe, pour lui demander d’appeler le médecin à nouveau. La chose dont je me souviens par la suite est de m’être retrouvé au Manchester Royal Infirmary pour y subir des tests. Ils crurent, un moment, que c’était l’appendicite mais vers 11 h 30, je fus examiné par un autre médecin qui écarta cette éventualité. C’est la première fois de ma carrière que des concerts sont annulés par ma faute et c’est un sentiment horrible’.

Rick Parfitt, de son côté, marque quelques signes de lassitude : ‘Ca devient vraiment très difficile. Nous travaillons plus à 60 ans que nous le faisions à 30. Cette année, nous allons faire 95 concerts, ce qui est trop. L’année prochaine, je ne veux pas en faire autant. Je veux être à la maison avec mes enfants’. Parfitt se rangerait-il ? Ca tombe bien, Rossi pense sérieusement, à produire un nouvel album solo et à donner des concerts … seul !

C’est donc, le 5 novembre, qu’à lieu le lancement de la nouvelle compilation de Status Quo, ‘Pictures-40 years of hits’. Il se situe chez Bonhams, une célèbre salle des ventes de Londres. Là, se tient une vente aux enchères de tableaux sur Status Quo, au profit de la fondation du prince Charles à laquelle le groupe avait déjà prêté son nom, en 1982, ‘Prince’s trust’. Après que la soirée ait démarré avec deux violonistes interprétant ‘Whatever you want’ et ‘Down down’, la vente rapportera 112.000 £, dont 17.000 furent récoltées sur une seule peinture représentant un éléphant, comme sur la pochette de ‘Heavy Traffic’.

C’est dans ce contexte que Status Quo entame, le 7 novembre, une mini tournée allemande de six dates. Contre toute attente, tous les shows sont sold-out, la tournée étant un franc succès, elle regroupe près de 25.000 personnes. En France, pour les dates suivantes, le succès est moins présent. Seuls les concerts de Rouen et de Grenoble dépassent les 3.000 spectateurs, les huits dates regroupant à peine plus de 16.500 personnes. Score tout de même honorable compte tenu de la non promotion de la tournée dans les médias français.

Quelques dates sont encore distillées en Europe du nord avant d’enchaîner, le 12 décembre, sur une nouvelle (mais petite) tournée britannique de neuf dates. Pour ces concerts entamés en septembre, Status Quo a considérablement changé sa set-list, chose peu commune pour être signalée. ‘Pictures of matchsick men’, ‘Ice in the sun’, ‘Is there a better way’ (plus jouée depuis 1979), ‘Softer ride’, ‘Don’t drive my car’ et ‘In my chair’ sont intégrées. Des écrans géants font également leur apparition. ‘C’est un spectacle fantastique. Les écrans font défiler des images de nous, au fil des années. J’avais un peu peur que les gens regardent ces fameux écrans et pas nous. Mais non, et même je peux dire que cela fonctionne mieux. Le spectacle ne semble pas éperdu. Nous avons inclus quelques morceaux des années 60 et 70 que nous n’avons pas joué depuis un certain temps. Et cela fonctionne bien. Nous n’avons, pourtant, pas eu beaucoup de temps pour répéter’ souligne Rossi.

Dans le même temps, le groupe sort son single de Noël, qui avait été repoussé d’un an et intitulé ‘It’s Christmas time », une composition de Rick Parfitt qui ne restera pas dans les annales du groupe tant au point de vue de la composition que du classement dans les charts (n°40).En parralèle, Rick et Francis organisent un concours auprès des fans, leur demandant d’envoyer leurs vidéos de Noël en vue de les inclure dans le promo clip à venir et qui sera largement diffusés sur les télé britanniques.Dans le même temps, la compilation ‘Pictures – 40 years of hits’ marche vraiment bien ! Elle s’écoule à plus de 200.000 exemplaires à travers l’Angleterre, est classée n°8, le 9 novembre et est proclamée disque d’or, trois semaines après sa sortie. Quo n’avait plus eu un tel succès depuis l’album ‘Don’t stop’en 1996.

A la fin de l’année, Status Quo est proclamé ‘groupe le plus travailleur de l’année’, les dates anglaises ayant réunies à elles-seules, près de 300.000 personnes. Bravo ! ‘Jouer pour nos fans est et a toujours été la chose la plus importante au sein du groupe. Rien n’est meilleur qu’un show live et c’est toujours le cas aujourd’hui’ déclare Rossi.

En marge de la vie du groupe, Rick Parfitt avait sorti en milieu d’année un double dvd édité chez Lick Library intitulé « Rick’s Parfitt rythm method ». Un tutorial reprenant entre autre cinq des grand standards du Quo où le blond guitariste expliquait son style rythmique si particulier. Un succès auprès des fans et une première pour les musiciens du groupe.



Gageons que l’année 2009 sera encore riche en évènements. Un album studio est attendu ainsi qu’un dvd live à Montreux au célèbre festival de jazz. L’avenir nous le dira….
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15488
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Mar 19 Mai - 9:52

Je vous rappelle que vous pouvez sauvegarder cette story en faisant un copier/coller sous Word.
Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Admin
avatar

Nombre de messages : 186682
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 55
Localisation : Moselle 57

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Mar 19 Mai - 11:23

c'est déjà fait!

_________________
Même si l'on sait où l'on va, il est bon quelques fois de se voir rappeler qu'on est dans la bonne direction...
Revenir en haut Aller en bas
http://patquo.buygoo.net/
PASCAL06

avatar

Nombre de messages : 6423
Date d'inscription : 07/01/2009
Age : 55
Localisation : Menton 06

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Mar 19 Mai - 17:05

Mille bravos et mille merci pour cette chronique, j'ai pris énormément de plaisir à la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
saluquo

avatar

Nombre de messages : 11898
Date d'inscription : 03/07/2008
Age : 48
Localisation : 51

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Mer 20 Mai - 22:55

Merci pour cette super chronique :toptop:
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15488
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Jeu 21 Mai - 10:51

Pas de commentaire particulier sur cette année 2008, les gars ?
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Jeu 21 Mai - 12:04

Jean-Marie a écrit:
Pas de commentaire particulier sur cette année 2008, les gars ?

Non, ça restera, peut-être, celle de la dernière tournée française de Status Quo, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
saluquo

avatar

Nombre de messages : 11898
Date d'inscription : 03/07/2008
Age : 48
Localisation : 51

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Jeu 21 Mai - 21:15

C'est depuis quelques années la même question Questi
Revenir en haut Aller en bas
jéroquo

avatar

Nombre de messages : 1452
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 42
Localisation : Terrasson 24

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Sam 13 Juin - 11:30

Jean-Marie a écrit:
Pas de commentaire particulier sur cette année 2008, les gars ?

si ! D'abord merci, et puis d'autre part quelques inquiétudes sur ce que dit Rick...
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15488
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Dim 14 Juin - 10:43

Je pense aussi que c'est l'élément essentiel de cette année 2008. Il faut que Rick continue de s'amuser avec Status Quo sinon sa meuf va lui mettre le grapin dessus et lui faire faire la vaiselle !
Revenir en haut Aller en bas
jéroquo

avatar

Nombre de messages : 1452
Date d'inscription : 30/09/2007
Age : 42
Localisation : Terrasson 24

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Dim 14 Juin - 14:17

concrètement, on a quoi pour 2009 à ce jour ?
Revenir en haut Aller en bas
quorreze

avatar

Nombre de messages : 23791
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 51
Localisation : ussel 19

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Dim 14 Juin - 15:38

A ce jour ..rien !
Revenir en haut Aller en bas
pile driver

avatar

Nombre de messages : 35242
Date d'inscription : 12/10/2007
Localisation : grenoble

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Dim 14 Juin - 22:34

ouais il y a pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15488
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Mer 24 Juin - 10:03

Il faut laisser l'histoire se faire, les amis.
Revenir en haut Aller en bas
pile driver

avatar

Nombre de messages : 35242
Date d'inscription : 12/10/2007
Localisation : grenoble

MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   Mer 24 Juin - 10:05

ouais, de toute façon ont a pas trop le choix. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite et grande histoire du Quo - 2008   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite et grande histoire du Quo - 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite et grande histoire du Quo - 1996
» Petite et grande histoire du Quo - 1975
» Petite et grande histoire du Quo - 2010
» Petite et grande histoire du Quo - 1986
» Petite et grande histoire du Quo - 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Status Quo le forum francophone :: STATUS QUO :: L'histoire du groupe-
Sauter vers: