Forum francophone dédié au groupe Status Quo
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1995 remasterisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric

avatar

Nombre de messages : 2162
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: 1995 remasterisé   Sam 1 Avr - 18:09

Au début de cette année 1995, Rossi est complètement atterré par le non succès de 'Thirsty work'. 'J'étais particulièrement déprimé car je pensais sincèrement que c'était un très bon album et il n'a pas rencontré le succès que j'escomptais. Constitué du meilleur matériel que nous ayons eu depuis un moment et pourvu d'un excellent son, il n'a pourtant pas marché. Je ne savais plus dans quelle direction aller' avoue t-il. Il s'enferme alors chez lui, avec le producteur Tony MacAnamy afin d'élaborer son futur album solo. Pendant que les autres membres du groupe restent sans activité, trois morceaux sont enregistrés et présentés aux responsables de Virgin. La maison de disques, curieuse de voir ce que peut donner Rossi hors Status Quo, lui propose alors un juteux contrat. Pour Status Quo, l’année commence par la diffusion de l’émission allemande, ‘Pack die zahnbürste ein’, enregistrée le 13 octobre 1994. Le groupe y joue ‘Goin’ nowhere’ et ‘Rocking all over the world’et se prête, avec plaisir, aux épreuves de l’émission : Manger de l’ail, quiz etc …Rossi et Parfitt iront même jusqu’à s’embrasser …sur la bouche. A nouveau, si besoin, en est, Status Quo démontre toute sa bonne humeur.
Le mois de mars voit le lancement de deux compilations. “ The other side of Status Quo ”, paru le 6, est composé de faces B de singles sortis entre 1973 et 1992. Editée par un petit label, Connoisseur, cette compilation comprend quelques titres comme ‘You lost the love’, ‘A.B Blues’, ou encore ‘Joanne’ qui sortent, pour la première fois, sur un CD officiel. “ Pictures of matchstick men ” sort le 15 et regroupe 18 titres de la période Pye (1966-1971). Alors que le groupe s’enferme 3 semaines pour répéter et peaufiner ses futures apparitions lors des festivals d’été, l’idée d’enregistrer un album de covers pour fêter les 30 ans de la rencontre entre Rossi et Parfitt voit le jour dans le cerveau de Walker. Mais, un autre projet trotte dans la tête de Parfitt, celui de réaliser un album ‘unplugged’. ‘Des titres comme Caroline, Don’t waste my time, Claudie seraient fantastiques joués avec des guitares acoustiques’ affirme t-il. Malheureusement, ses dires resteront à l’état de dessein.
Pendant ce temps, John Edwards et Andy Bown sont à nouveau intéressés par un projet musical associé avec l’équipe de football de Manchester United. La chanson ‘Again and again’ est choisie et rebaptisée ‘We’re gonna do it again’ incluant une section de rap. Co produit par les deux musiciens de Status Quo, ce single, sorti le 1er mai, atteint le top 10.
C’est avec un Rick Parfitt, encore quelque peu meurtri et sous le choc de son terrible accident subi quatre jours plus tôt, sur une autoroute londonienne que le groupe entame scéniquement l’année, le 25 mai à Ringsted, au Danemark puis donne deux représentations en une même journée, le 27, une à Odense et une à Jelling. Le lendemain, le 28, le groupe et son public bravent une pluie torrentielle lors d’un concert à Northampton pour ce qui est considéré comme la dernière date du ‘Thirsty work tour’. Certains signes de lassitude apparaissent car c’est dans un stade à moitié vide qu’est donné cette représentation. Bien sûr, le mauvais temps sera préjudiciable mais, lors de cette tournée ‘Thirsty work’, la magie est absente. Les errements discographiques pèsent sur les prestations scéniques où une partie des titres de la set-list ont pour effet de casser l’ambiance. L’album, lui, vient d’atteindre péniblement le statut de disque d’argent, en Angleterre, soit plus de six mois après sa sortie.
En mai, une tournée prévue en Inde, à Abu Dhabi et Dubaï est finalement annulée suite à quelques problèmes avec les différents promoteurs. Amateur de nourriture indienne, le groupe est désappointé de cette annulation d’autant plus que tous les membres s’étaient mis en conformité, médicalement, en mettant à jour leurs vaccinations.
Après 3 semaines de repos, Status Quo entame le 16 juin, en Allemagne, une nouvelle tournée européenne qui s’achève en août au Danemark. Le 17, au festival de Luneburg, Quo est filmé par la télévision allemande, TVN3. La prestation sera diffusée le 24. Le groupe s’affiche, lors de quelques concerts, avec Rod Stewart et Elton John, notamment le 2 juillet à Munich. Cinq jours plus tard, Status Quo est tête d’affiche, avec Rod Stewart, à l’Ullevi Stadium de Göteborg. Dans le même temps, Lancaster et son groupe se produisent dans une petite salle appelée Metro in Goth, située non loin, devant quelques centaines de personnes seulement. Triste décalage pour l’ex-bassiste du groupe ! Une entrevue, devant une bouteille de whisky, est arrangée entre Lancaster, Rick et Rhino, dans la bonne humeur. Inutile de préciser que Rossi était absent de cette petite réunion. ‘C’était sympa. Je n’ai jamais rien eu contre Rick. C’est juste le Rick que nous connaissons et il faut le prendre comme il est. Ce qu’il faut comprendre, c’est que la cocaïne change n’importe qui et ça l’a vraiment changé tout comme Francis. Nous étions un vrai groupe avant, nous étions réellement ensemble, soudés. Toutes ces choses terribles qu’ils disent sur le temps que nous avons passé ensemble ne sont pas véritablement exactes. Nous avons passé d’incroyables moments ensemble. Tout semblait génial. Et je ne peux plus parler à Rick à cause de tout ça. C’est terrible. Rhino a dit que Rick parlait en bien de moi mais je ne vois aucune raison pour qu’il dise du mal. J’ai toujours fait ce qu’il y avait de mieux pour lui et je n’ai jamais rien fait avec l’intention de le blesser mais, dans le même temps, je ne peux plus avoir confiance en l’homme. Nous étions vraiment bien ensemble, tous amis, autant liés en amitié qu’en affaire. Il faut beaucoup d’équilibre pour rester amis quand tu es ensemble en affaire mais ça marchait. Mais lorsque la drogue apparaît la situation évolue forcément défavorablement’ avoue, alors Lancaster.
Status Quo joue encore au Danemark les 11, 12 et 13 août. Pendant ce temps, dans les Charts anglais, un titre cartonne. C’est ‘Roll with it’ d’Oasis. 500.000 exemplaires sont écoulés. Le monde du show-buziness est alors en pleine guerre Oasis-Blur, chacun voulant être le numéro un, en Angleterre. Damlon Albarn, le chanteur de Blur accuse alors Oasis d’avoir, ni plus ni moins, plagié, avec ce titre, ‘Rocking all over the world’. Il n’y aura pas de suite à cette affaire. Seul, avec humour, le groupe Oasis éditera un tee-shirt avec le titre ‘Quoasis’ écrit comme le célèbre logo de Status Quo. ‘Un peu de pub, ça ne peut pas faire de mal’ pense alors Walker. Le 27 août, Status Quo est tête d’affiche du premier festival de Cwmbran au pays de Galles, en compagnie, entre autres, de Manfred Mann, Suzi Quatro et Dr Feelgood. Alors que les organisateurs attendent 60.000 personnes, seuls 6.000 spectateurs sont présents. La cause d’un tel échec ? Le festival de Reading a lieu le même week-end. Cruelle erreur ! Cependant, lors de ce festival gallois, un autre groupe démontre toutes ses capacités à chauffer un public, c’est Dear Jon, un groupe féminin. David Walker et les fans de Status Quo montrent leur réaction positive à ce groupe et, devant tant d’aspects positifs, le manager de Quo lui offre de faire la première partie de Status Quo, lors de la tournée de décembre.
Au mois de septembre, lors d’une interview, Alan Lancaster revient sur l’enregistrement de l’album ‘Whatever you want’ et des problèmes avec la maison de disques de l’époque. ‘J’avais écrit ‘Bad company’ pour l’album mais il a été rejeté au profit d’un autre titre. Pip Williams joue de la guitare à dix-huit cordes sur ‘Bad company’. C’est un bon titre qui pourrait être utilisé de nos jours’.
Francis Rossi et Rick Parfitt décident, finalement, après avoir hésité, de fêter le trentième anniversaire de leur rencontre en enregistrant un album de reprises de divers classiques de rock. La formation passe, donc, l’été, à élaborer l’album de covers. Quatre-vingt morceaux sont répertoriés par les membres du groupe eux-mêmes et après six semaines de répétition, quinze furent retenues. ‘Trouver un titre des Beach Boys que Status Quo pouvait bien reproduire ne fut pas une tâche aisée. Nous en avons essayé plusieurs avant de jeter notre dévolu sur ‘Fun fun fun’. Lorsqu’ils ont décidé de venir pour nous aider à la promotion, ce fut incroyable. Qui, en son fort intérieur n’a pas rêver d’avoir les Beach Boys comme ‘backing vocals’. Ils sont venus avec un bon esprit et avons vraiment passé un bon moment ensemble. Lorsque David Walker a suggéré qu’ils devraient nous rejoindre, nous pensions qu’il n’y avait aucune chance. Mais quand il les a contactés et qu’ils ont accepté, j’étais si abasourdi qu’il a fallut me le répéter trois fois avant que j’y crois’ déclare Rossi. Parfitt lui aussi est sur son petit nuage. ‘Pour quelqu’un comme moi qui a grandi en écoutant leurs étonnants disques, travailler avec les Beach Boys fut un des sommets de ma carrière. La première fois qu’ils ont chanté en live avec nous, j’étais complètement renversé comme si j’étais dans un rêve’. Cet album de reprises est une idée originale de David Walker, idée dont le groupe n’adhère pas à sa source mais qui, peu à peu, fait son chemin et semble s’octroyer les faveurs et de Rossi et de Parfitt. Pendant ce temps, le management du groupe annonce que la tournée allemande, prévue en octobre est annulée et reportée en mai 1996. A être trop exploité, le marché allemand donne quelques signes d’essoufflement.
En France, sort une nouvelle compilation éditée par la collection “ Les génies du rock ”. Intitulée également “ Pictures of matchstick men ”, elle contient 21 titres de 1968 à 1971.
Le 23 octobre sort le seul single de l’année tiré des dernières séances d’enregistrement de l’album commémoratif. Ce simple intitulé “ When you walk in the room ” entre dans le top singles le 4 novembre à la 34ième place permettant à Status Quo de fêter sa 400ième semaine de présence dans les Charts. Pendant les quatre semaines de classement, 20.000 copies sont écoulées. Même si le chiffre reste relativement moyen, il est supérieur aux ventes réalisées par les titres de l’année précédente. Walker est conforté dans son idée de faire réaliser des reprises par Status Quo. C’est plus lucratif pour le manager qu’il est. L’ère Walker est à son apogée. Le buziness est prioritaire par rapport à la musique et le groupe semble enfermé dans cette spirale : Echec, lorsqu’il produit du matériel original ! Succès, lorsqu’il produit des reprises !
Le 28 octobre, Quo interprète “ Rocking all over the world ” et ‘When you walk in the room’ en ouverture de la finale de la coupe du monde de rugby à 13, Angleterre-Australie. ‘Ce fut un réel plaisir avec tous ces adolescents qui dansaient autour de nous. J’ai vraiment apprécié’ souligne Rossi. Deux jours plus tard, le groupe entre en studio pour répéter pour la future tournée. Ces répétitions auront pour effet d’annuler la tournée européenne prévue à cette période. Le 25 novembre, dernier jour de répétition, dans un grand studio du nord de Londres, le groupe joue la set-list en intégralité avec jeu de lumière réel comme sur scène ! On ne néglige rien chez Quo.
Bob Young, qui a passé un bon nombre d’années avec le groupe y va de sa petite contribution concernant le trentième anniversaire, en publiant un recueil de 250 photographies du groupe soigneusement choisies par Rossi et Parfitt. Le succès est tel que le livre est introuvable, un mois après sa sortie. La traditionnelle tournée britannique de fin d’année, qui s’achève par deux soirées au Nec de Birmingham et deux soirées à l’Aréna de Wembley, se déroule du 27 novembre au 17 décembre, encore une fois à guichets fermés. Le 26, la veille, tous les roadies et membres de l’expédition Quo se retrouvent dans un pub d’Hammersmith pour le démarrage de la tournée . ‘C ‘est la tradition que de se retrouver dans ce pub avant de partir’ souligne Pete Hillier, le tour manager de l’époque. Cette fois-ci et pour la première fois, c’est Paper plane, avec l’intro de Caroline, qui va ouvrir les concerts. Une petite surprise est réservée au public. En effet, le groupe se décide d’intégrer à la set-list les deux titres, ‘Come rock with me’ et ‘Rockin on’. A noter un petit incident technique lors du concert de Blackpool lorsque le rideau refusa de s’ouvrir. ‘Nous l’avions pourtant testé lors du soundcheck et il avait fonctionné à la perfection’ souligne Jeff Rich. Pendant ce temps, Roy Lynes s’offre une superbe Ferrari avec un arriéré de royalties provenant de sa période Status Quo.



1. 06/05. Jerez, Estadio Chapin (Espagne)
2. 25/05. Ringsted, Congresscenter (Danemark)
3. 26/05. Aalborg, Aalborghallen (Danemark)
4. 27/05. Odense, Rock show (Danemark) 2 shows le même jour
5. 27/05. Jelling, Jelling-Festival (Danemark) 2 shows le même jour
6. 28/05. Northampton, Sixfields Stadium (Angleterre) 10.000. Première partie : Dear Jon. Dernier concert du ‘Thirsty work’ tour. bootleg
7. 16/06. Oldenburg, Schlossplatz (Allemagne) bootleg
8. 17/06. Lüneburg, Flugplatz (Allemagne) En compagnie de Elton John. Filmé. bootleg
9. 23/06. Essen, Grugapark (Allemagne) En compagnie de Rod Stewart
10 24/06. Schwalmstadt, Hessentag (Allemagne) En compagnie de Elton John. bootleg
11. 25/06. Düsseldorf, Rheinstadion (Allemagne) 53.109. En compagnie de Elton John
12. 29/06. Hartberg, stadium (Autriche)
13. 30/06. Pregarten (Autriche)
14. 01/07. Linz, Open Air (Autriche) en compagnie de Rod Stewart et Sheryl Crow
15. 02/07. Munich, Stade Olympique (Allemagne) en compagnie de Elton John
16. 07/07. Goteborg, Ullevi Stadium (Suède) En compagnie de Rod Stewart. Parfitt et Rhino rencontrent Lancaster. bootleg
17. 08/07. Troisvierges, Festival (Luxembourg) En compagnie de Magnum et Uriah Heep.
18. 09/07. Frauenfeld, Out in the green Festival (Suisse) En compagnie de Bo Diddley, Elton John, Rod Stewart, Chuck Berry, REM et Paul Weller.
19. 12/07. Copenhague, Parken (Danemark) En compagnie de Rod Stewart
20. 11/08. Skandeborg (Danemark) Filmé pour la télévision danoise.
21. 12/08. Randers, Plein air (Danemark)
22. 13/08. Kobenhavn, Femoeren (Danemark)
23. 15/08. Louvain, Brabant Halle (Belgique) Première partie : Richard Thompson.
24. 17/08. Brasov, Bisceria Neagra (Roumanie) Filmé. bootleg
25 18/08. Brno, Stade Vélodrome (République Tchèque) Première partie : Uriah Heep. bootleg
26. 19/08. Bad Reichenhall, Alte Saline (Danemark)
27. 27/08. Cwmbran, Festival (Pays de Galles) 6.000. En compagnie de Suzi Quattro, Dr Feelgood et The Manfreds. bootleg
28. 07/10. Visp, Litternahalle (Suisse) en compagnie de The Connells et Thunder
20/10. Gera, Kongresszentrum (Allemagne) annulé
21/10. Magdebourg, Stadthalle (Allemagne) annulé
22/10. Brême, Aladin (Allemagne) annulé
23/10. Hanovre, Music Hall (Allemagne) annulé
24/10. Kiel, Ostseehalle (Allemagne) annulé
26/10. Berlin, Huxley's (Allemagne) annulé
27/10. Kassel, Sporthalle Baunatal (Allemagne) annulé
29. 28/10. Londres, stade de Wembley (Angleterre) 66.540
28/10. Bielefeld, Stadthalle (Allemagne) annulé
29/10. Geiselwind, Multifunktionshalle (Allemagne) annulé
30/10. Augsbourg, Kongresshalle (Allemagne) annulé
03/11. Bruxelles (Belgique) annulé
04/11. Arnheim (Pays-Bas) annulé
30. 17/11. Aarhus, Vejiby Risskovhallen (Danemark)
31. 18/11. Skive, Skivehallen (Danemark)
32. 19/11. Aalborg, Aalborghallen (Danemark)
33. 22/11. Ringsted, Kongresscenter (Danemark)
34. 23/11. Odense, Idraetshallen (Danemark)
35. 24/11. Esbjerg, Odaetshallen (Danemark)
36. 25/11. Fredericia, Frederician Hallerne (Danemark)
37. 27/11. Manchester, Apollo Théâtre (Angleterre) 2.700. Première partie : Dear Jon. Premier concert du ‘Don’t stop’ tour. Apparition de ‘Come rock with me-Rockin’ on’ dans la set-list. bootleg.
38. 28/11. Blackpool, Empress Ballroom (Angleterre) Première partie : Dear Jon. bootleg
39. 29/11. Sheffield, Arena (Angleterre) Première partie : Dear Jon. bootleg
40. 01/12. Aberdeen, SE & CC (Ecosse) Première partie : Dear Jon.
41. 02/12. Glasgow, SE & CC (Ecosse) 8.000 Première partie : Dear Jon. bootleg
42. 03/12. Carlisle, Sands Centre (Ecosse) Première partie : Dear Jon.
43. 04/12. Sunderland, Empire (Angleterre) Première partie : Dear Jon. bootleg
44. 05/12. Bridlington, Spa Pavillon (Angleterre) Première partie : Dear Jon
45. 07/12. Hereford, Leisure Centre (Angleterre) Première partie : Dear Jon
46. 08/12. Plymouth, Pavillon (Angleterre) 3.800. Première partie : Dear Jon
47. 09/12. Bournemouth, International Centre (Angleterre) Première partie : Dear Jon. bootleg
48. 10/12. Brighton, International Centre (Angleterre)
49. 11/12. Brighton, International Centre (Angleterre) bootleg
50. 13/12. Cardiff, International Arena (Pays de Galles)
41. 14/12. Birmingham, N.E.C. (Angleterre) 11.000
52. 15/12. Birmingham, N.E.C. (Angleterre) 11.000. bootleg
53. 16/12. Londres, Wembley Arena (Angleterre) 8.000. bootleg
54. 17/12. Londres, Wembley Arena (Angleterre) 8.000. bootleg


Morceaux joués en 1995 : Paper plane, Softer ride, The wanderer, Backwater, Mystery song Medley, Don´t drive my car, Gerdundula, Whatever you want, In the army now, Something ´bout you baby I like, Don´t waste my time, Come rock with me/Rockin on, Roadhouse blues,Burning bridges, Caroline, Rockin all over the world, Anniversary waltz, One man band, Get out of Denver, Get back.



Discographie 1995 :

23/10 : When you walk in the room
n°34 en Angleterre
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15510
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: 1995 remasterisé   Dim 2 Avr - 9:18

Année charnière, probablement...
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Nombre de messages : 2162
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: Re: 1995 remasterisé   Dim 2 Avr - 9:39

Jean-Marie a écrit:
Année charnière, probablement...

Qu'est ce qui te fait dire ça, Jean-Marie ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15510
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: 1995 remasterisé   Dim 2 Avr - 10:39

On va basculer dans les albums de reprises puis revenir à des compos plus rock.
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Nombre de messages : 2162
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: Re: 1995 remasterisé   Dim 2 Avr - 10:41

Jean-Marie a écrit:
On va basculer dans les albums de reprises puis revenir à des compos plus rock.

Certes ...
Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Admin
avatar

Nombre de messages : 188545
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 55
Localisation : Moselle 57

MessageSujet: Re: 1995 remasterisé   Sam 22 Avr - 21:03

top3

_________________
Même si l'on sait où l'on va, il est bon quelques fois de se voir rappeler qu'on est dans la bonne direction...
Revenir en haut Aller en bas
http://patquo.buygoo.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1995 remasterisé   

Revenir en haut Aller en bas
 
1995 remasterisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A Blue Day For The Blues (1995)
» Van Morrison - TB Sheets Remasterisé
» Stripped (1995)
» Petite et grande histoire du Quo - 1995
» NRJ - PARIS 19/06/1995

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Status Quo le forum francophone :: STATUS QUO :: L'histoire du groupe-
Sauter vers: