Forum francophone dédié au groupe Status Quo
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1988 remasterisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric

avatar

Nombre de messages : 2162
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: 1988 remasterisé   Dim 19 Mar - 11:45

Les tout premiers mois de l’année 1988 sont troublés par la bataille qui existe entre Status Quo et Vertigo concernant la sortie du futur album. Discussions incessantes entre la maison de disques et son groupe sur le mixage et le choix des titres retardent la sortie de l’album. “The greatest fighter” une composition de Frost et Rossi et que ce dernier voit comme le titre phare de l’album est, même, refusée par Vertigo. ‘J’aimais immensément ce titre mais j’ai écouté les idiots de chez Phonogram qui ne voulaient, d’ailleurs, pas plus de Burning bridges. Nous avons, pourtant, joué cette dernière à Wembley et, voyant la réaction du public, ils nous ont autorisé à l’insérer sur l’album’ explique Rossi. Tous ces atermoiements obligent groupe et maison de disques à travailler, à nouveau, sur l’album au cours des premières semaines de l’année. Finalement, le premier simple voit le jour, le 14 mars. C’est ‘Ain’t complaining’. C’est la première composition signée Parfitt-Bown, à sortir en single depuis ‘She don’t fool me’, six ans plus tôt. La production est basée sur une technologie moderne et contrarie, si besoin, en était encore, les fans de la première heure. Status Quo a fait un pas décisif dans l’abandon du son primaire ‘guitares, basse, batterie’. Le titre est promotionné par un clip vidéo tourné avec l’acteur anglais, Griff Rhys Jones.
Le groupe, à nouveau, apparaît à Top of the Pops puis à la nouvelle émission d’ITV, ‘The Roxy’. Dans le même temps, le nouveau fan-club anglais ‘Quo Army’ sort son premier magazine intitulé ‘Quotations’. Status Quo entame une tournée européenne le 10 mai à Cork en Irlande qui se termine le 16 juillet à Reykjavik en Islande. Néanmoins, Rick trouve le temps d’épouser Patti, le 5 juillet alors que Francis vit la fin d’un amour éphémère avec une jeune femme nommée Paige qui est la fille d’un riche bijoutier de Manchester, qui, à son tour, est répudiée pour Eileen, la femme actuelle de Francis. Le lendemain, le groupe se produit à l’Aréna de Wembley et Rossi annonce publiquement que son ami Parfitt est un jeune marié. Pourtant, plébiscitée par le groupe et le public, Patty se refuse à monter sur scène, n’arrivant pas à contrôler sa nervosité.
Status Quo est demandé pour jouer à l’occasion des 70 ans de Nelson Mandela. Le concert événement est prévu, pour le 15 juin, au stade de Wembley. Plusieurs stars ont déjà donné leur accord. Mais au vu des critiques de l’année précédente (les concerts de Sun City), Quo préfère décliner l’invitation. ‘Nous avons pensé que ce serait un peu hypocrite d’y participer’ assure Rossi. Entre-temps, le 9 mai, le deuxième simple de l’année voit le jour. Il s’agit de “Who gets the love” qui se classe n°34 le 21 mai. Ce titre, à la première écoute, peut surprendre. Les claviers sont omniprésents et c’est une mièvre ballade de variété qui est littéralement descendue par la presse spécialisée anglaise. Francis Rossi n’est d’ailleurs pas pleinement satisfait de l’enregistrement de cette chanson. L’album finalement intitulé “Ain’t complaining” sort le 6 juin et se classe à la 12ième place des Charts, seulement serait-on en droit de penser. C’est le plus mauvais score d’un album depuis 1971 soit près de 17 ans. Sa présence dans les Charts n’excède pas cinq semaines. Cette contre-performance s’explique par le fait qu’encore une fois Pip Williams, le producteur a donné naissance à un album platonique, loin de l’esprit Quo affectionné par les fans du groupe. Le boogie en douze mesures endiablé laisse place à une musique de “variété” plus commerciale ce que sanctionnent immédiatement les acheteurs potentiels. Peu de temps après, Phonogram refuse de sortir en simple ‘Cream of the Crop’ alors que Rossi militait pour le publier. Pourtant, Status Quo l’intègre à sa nouvelle set-list et la réaction du public semble très positive. Entre-temps, le groupe donne son accord pour jouer sur un titre du futur album d’un chanteur allemand, Stephan Remmler. La bande est enregistrée, au Rak studio de Londres, par Tim Summerhayes et envoyée en Allemagne.
Le 24 juin, le groupe commence la partie anglaise de sa tournée au Coliseum de St Austell après s’être produit vingt fois en Allemagne du 21 mai au 15 juin. Est-ce une lassitude du public allemand, la médiocrité du dernier album, un trop plein de dates ? Mais, il s’avère que cette tournée germanique ne rencontre pas le succès escompté. Le management et les promoteurs comptaient sur un chiffre d’environ 80.000 places vendues, ils seront loin du compte, le Quo ne jouant certains soirs que devant à peine plus de 500 personnes. C’est la première fois qu’une tournée allemande rencontre un certain échec. D’ailleurs, le groupe n’y refera une série de concerts seulement quatre ans plus tard.
Le 22 juin, ‘Ain’t complaining’ entre dans les Charts suisses à la 21ième place qui sera sa meilleure alors que la semaine suivante, l’album du même nom atteint la 5ième place du top albums.
Le 7 juillet, le concert de Wembley est enregistré par la B.B.C alors que Pip Williams rejoint le groupe sur scène lors de ‘Bye bye Johnny’. On y retrouve, notamment, une version dynamique de ‘Cream of the Crop’ demontrant, ainsi, que la production de l’album est vraiment néfaste à cet album, Williams reprenant la recette de ‘Rocking all over the world’, plus de dix ans auparavant.
Le mois suivant, Status Quo bat tous les records en donnant 14 concerts à guichets fermés devant plus de 300.000 personnes au stade olympique de Moscou du 15 au 31 août. Rick Parfitt revient sur ces soirées : ‘Arrivé le premier show, nous avons entamé avec ‘Whatever you want’, à la fin du morceau, il y a eu un gros trou puis juste quelques applaudissements polis. J’ai alors regardé Francis en pensant que ça allait être un véritable cauchemar. Je savais que nous pensions tous la même chose. Au second titre, la même chose se produisit. A ce moment, je savais qu’on allait droit en enfer. Aux premiers rangs, il y avait beaucoup de dignitaires en uniforme. Le premier titre ‘lent’ que nous ayons joué fut ‘Dirty water’. Francis leur a, alors, mentionné de chanter avec nous mais il n’y eu que très peu de réponses. Il y avait un tableau d’affichage et nous avons demandé qu’on y inscrive ‘Chantez avec nous’ en russe. Tout en chantant, Francis a pointé du doigt le tableau et tous se sont mis à chanter. Puis, soudainement, ils sont devenus vraiment enragés’. Lors de l’un de ces concerts, le groupe se voit remettre, pendant l’intro de ‘Rocking all over the world’ quelques fleurs par une poignée d’enfants. Status Quo est acclamé en U.R.S.S ce qui n’empêche les autorités russes à procéder à une fouille minutieuse du matériel avant qu’il ne quitte le pays, ce retard empêchant le groupe de participer à l’événement Sport Aid. ‘Minutieuse’ est bien le mot car chaque pièce du matériel est réellement inspectée, disséquée dans l’espoir de trouver de la drogue, la réputation du groupe ayant franchi les frontières de l’Europe de l’est.
Le classique “Rocking all over the world” est réenregistré avec le titre “Running all over the world” pour devenir l’hymne officiel de Sports Aid. Contre toute attente, il se classe n°17 du top singles, le 20 août. Il faut dire que ce titre est promotionné par de fréquents passages télé. Il entre même dans les Charts allemands, le 19 septembre et se classera n°48 pour six semaines de présence.
Francis et Rick abandonnent, peu à peu, la cocaïne. ‘C’est arrivé, inopinément, un soir lors des concerts, en U.R.S.S. Pendant les premières soirées, je buvais comme de coutume. Puis, un soir, après être rentré à l’hôtel, je me suis aperçu que je n’avais besoin de rien d’autres que de me mettre au lit. Habituellement, j’allais au bar, avec Rick et les autres jusqu’à près de six heures du matin. Mais, cette fois, je n’en ai pas ressenti l’utilité. La nuit suivante, je n’ai bu qu’au rappel puis, la nuit suivante, j’ai bu, à peine et, rentré à Londres, je ne buvais plus’. ‘Francis et moi avons commencé à nous ‘nettoyer’ à la même époque. Après que nous nous soyons réunis avec Andy, Rhino et Jeff, je me sentais plus sensible et plus responsable parce que le groupe s’était reformé et qu’il était meilleur que nous le pensions. Au bout de quelques temps, je n’avais plus besoin de drogue’ affirme Rick. ‘Je me demande encore parfois comment nous avons pu survivre aux années 80 avec tout ce que nous avons ingurgité’ ajoute t-il. Dans le même temps, Francis change d’alimentation. ‘J’ai commencé à abandonner la viande et augmenté considérablement ma consommation de fruits’ déclare t-il.
La formation prend un peu de repos en septembre et octobre avant de reprendre la route, le 7 novembre, pour l’Autriche, l’Espagne, la France et la Grande-Bretagne. A cette occasion, le management d’un groupe vient de faire l’acquisition du bus flambant neuf d’une valeur de 300.000 £. Le magazine ‘The Sun’ le présente à ses lecteurs, dans son édition du 21 décembre avec comme titre : ‘Plus de sexe, plus d’alcool et au lit à minuit !’. Malheureusement, Andy Bown est atteint d’une pneumonie et une partie de la tournée espagnole ainsi que toute la tournée française (8 dates du 2 au 11 décembre) est annulée. ‘J’étais anéanti dans cet hôtel de Séville. Je me sentais aux portes de la mort. Un médecin espagnol  qui ne parlait pas un mot d’anglais est venu me voir deux fois dans la journée, notamment pour me faire une piqûre’ se souvient Bown. Les premiers symptômes de la maladie apparaissent à Séville, le 25 novembre alors qu’il est, semble t-il trop tard pour annuler le concert prévu le soir. En effet, le Sports Palace est plein comme un oeuf lorsque, dans les loges, Andy, le regard livide et la fièvre montante, déclare qu’il est incapable de monter sur scène. Les quatre autres décident, malgré tout, de jouer. Pour la première fois depuis 1976, Status Quo joue en quatuor sur scène, ‘Rocking all over the world’ n’aura pas son intro habituelle, qu’importe !
Concernant la tournée française, des rumeurs persistantes affirment que les promoteurs ont purement annulé les concerts français faute de vente de billets suffisante. Mais c’est bien un Andy Bown souffrant qui rentre en Angleterre pour assister, avec les autres, à la sortie de “ Burning bridges ”, le 28 novembre, lequel commence une ascension inespérée dans les Charts anglais. il y entre, le 3 décembre, à la 34ième place. Le groupe l’interprète au Top of the Pops du 8 décembre. Peu de temps auparavant, c’est un groupe jovial qui en enregistre un clip vidéo. On peut y voir des danseurs folkloriques esquisser des pas de danse. Nous sommes, quand même, à mille lieux du Quo des années 70 avec son boogie bien lourd. Le virage à 180° entre aperçu avec l’album ‘In the army now’ est bel et bien confirmé. Status Quo ne sera, dorénavant, plus le même groupe. De quoi contrarier les fans de la première heure ! C’est à peine rétabli que le clavier de Quo participe aux six derniers concerts de l’année donnés en Angleterre du 14 au 20 décembre.
Peu de temps après, Rick Parfitt s’envole pour Nassau, avec sa femme Patti, pour leur lune de miel. Malheureusement pour eux, l’arrivée sur cette terre des Caraïbes ne restera pas dans les annales. A peine sorti d’avion, le couple est confronté à un terrible ouragan alors que leurs bagages ont été envoyées ailleurs. Seulement voilà, pour faire le voyage, Rick est habillé d’un pantalon et veste de cuir et n’a aucun vêtement de rechange. ‘A Noël, tous les magasins étaient fermés donc impossible d’acheter quoi que ce soit alors j’ai du porter ça pendant trois jours et avec la pluie et la sueur, j’étais complètement teint en noir de la tête au bout des orteils’ ironise t-il. Pendant ce temps, le 31 décembre, une spéciale Top of the Pops est diffusée à la télévision anglaise. ‘Pictures of matchstick men’ et ‘Rocking all over the world’ sont intégrés au sommaire. Au moment de basculer sur la nouvelle année, 'Burning bridges' affiche un très satisfaisant chiffre de vente avec 191.000 exemplaires vendus, en Angleterre.


1. 10/05. Cork, City Hall (Irlande) Première partie : Honeymoon Suite
2. 11/05. Tralee, Horans( Irlande) Première partie : Honeymoon Suite
3. 13/05. Dublin, Royal Dublin Showgrounds (Irlande) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
4. 14/05. Galway, Leisureland (Irlande) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
5. 16/05. Londonderry, Templemore Leisure Centre (Angleterre) Première partie : Honeymoon Suite.
6. 17/05. Belfast, Maysfield Leisure Centre (Angleterre) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
7. 18/05. Belfast, Maysfield Leisure Centre (Angleterre) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
8. 21/05. Hambourg, Alsterdorfer Sporthalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
9. 22.05.1988 Hameln, Rattenfängerhalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite
10. 24.05.1988 Coblence, Rhein-Mosel-Halle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite
11. 25.05.1988 Stuttgart, Liederhalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
12. 26.05.1988 Passau, Nibelungenhalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
13. 27.05.1988 Munich, Rudi Sedlmeyer Halle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
14. 29.05.1988 Hof, Freiheitshalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite
15. 30.05.1988 Offenbach, Stadthalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
16. 31.05.1988 Essen, Grugahalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite bootleg
17. 01.06.1988 Würzburg, Carl-Diem-Halle (Allemagne) 800. Première partie : Honeymoon Suite
18. 03.06.1988 St. Wendel, Sporthalle (Allemagne) 500. Première partie : Honeymoon Suite
19. 04.06.1988 Neumarkt, Grosse Jurahalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite
20. 05.06.1988 Kaufbeuren, Eissporthalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
21. 07.06.1988 Augsburg, Sporthalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
22. 08.06.1988 Neckarsulm, Balei(Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite.
23. 09.06.1988 Karlsruhe, Schwarzwaldhalle (Allemagne) 600. Première partie : Honeymoon Suite
24. 11.06.1988 Berlin, Messehalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite bootleg
25. 12.06.1988 Hanovre, Niedersachsenhalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
26. 13.06.1988 Brême, Stadthalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite
27. 15.06.1988 Emden, Nordseehalle (Allemagne) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
28. 24.06.1988 St. Austell, Cornwall Coliseum (Angleterre) Première partie : Honeymoon Suite
29. 25.06.1988 St. Austell, Cornwall Coliseum(Angleterre) Première partie : Honeymoon Suite
30. 27.06.1988 Edinbourgh, Playhouse Theatre (Ecosse) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
31. 28.06.1988 Edinbourgh, Playhouse Theatre (Ecosse) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
32. 29.06.1988 Whitley Bay, Ice Rink (Angleterre) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
30.06.1988 Birmingham, NEC Arena (Angleterre) annulé
33. 01.07.1988 Birmingham, NEC Arena (Angleterre) 11.000. Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
34. 02.07.1988 Birmingham, NEC Arena (Angleterre) 11.000. Première partie : Honeymoon Suite.bootleg
35. 04.07.1988 Brighton, Brighton Centre (Angleterre) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
36. 05.07.1988 Brighton, Brighton Centre (Angleterre) Première partie : Honeymoon Suite
37. 06.07.1988 Londres, Wembley Arena (Angleterre) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg
38. 07.07.1988 Londres, Wembley Arena (Angleterre) Première partie : Honeymoon Suite. bootleg. Enregistré par la B.B.C. Pip Williams à la guitare sur ‘Bye Bye Johnny’.
39. 09.07.1988 Frauenfeld, Out In The Green Festival (Suisse) En compagnie de T’Pau, Ziggy Marley, The Pogues, Uriah Heep, Foreigner, Starship, Jethro Tull. Filmé. bootleg
40. 10.07.1988 Leysin, Festival (Suisse)
41. 15.07.1988 Reikjavik, Reiohollin (Islande)
42. 16.07.1988 Reikjavik, Reiohollin (Islande)
43. 15.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
44. 16.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
45. 17.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
46. 18.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
47. 21.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
48. 22.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
49. 23.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
50. 24.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
51. 26.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
52. 27.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
53. 28.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
54. 29.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
55. 30.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
56. 31.08.1988 Moscou, Olimpiysky Sportcomplex (Russie) 17.500
11.09.1988 Sheffield, Hillsborough park (Angleterre) Quo ne pût participer en raison du bloquage du matériel en Russie.
57. 07.11.1988 Amstetten, Johann Polzhalle (Autriche)
58. 08.11.1988 Graz, Eisch Halle Liebenau (Autriche)
59. 10.11.1988 Innsbruck, Olympia Eishalle (Autriche)
60. 11.11.1988 Dornbirn, Stadthalle (Autriche)
61. 13.11.1988 Vienne, Stadthalle (Autriche)
62. 14.11.1988 Salzbourg, Stadthalle (Autriche)
63. 15.11.1988 Klagenfurt, Messehalle (Autriche)
64. 18.11.1988 Pau, Hall Adour (France) 300. Première partie : No Excuse
65. 19.11.1988 Oviedo, Sports Palace La Tenderina (Espagne) Première partie : No Excuse
66. 20.11.1988 Valladolid (Espagne) Première partie : No Excuse. bootleg
67. 22.11.1988 Madrid, Sports Palace (Espagne) Première partie : No Excuse bootleg
68. 23.11.1988 Valence, Pavilion Sports San Luis (Espagne) Première partie : No Excuse
69. 25.11.1988 Séville, Sports Palace (Espagne) Andy Bown, étant trop malade pour jouer, le groupe joue en quatuor.
26.11.1988 Malaga, Sports Stadium (Espagne) annulé, pneumonie d’Andy Bown
28.11.1988 Bilbao, Las Casillas (Espagne) annulé, pneumonie d’Andy Bown
29.11.1988 San Sébastien (Espagne) annulé, pneumonie d’Andy Bown
30.11.1988 Barcelone, Sports palace (Espagne) annulé, pneumonie d’Andy Bown
02.12.1988 Millau, salle des fêtes (France) annulé, pneumonie d’Andy Bown
03.12.1988 Nice, théâtre de la verdure (France) annulé, pneumonie d’Andy Bown
04.12.1988 Toulon, Espace culturel des lices (France) annulé, pneumonie d’Andy Bown
06.12.1988 Grenoble, Summum (France) annulé, pneumonie d’Andy Bown
07.12.1988 St Etienne, Palais des sports (France) annulé, pneumonie d’Andy Bown
08.12.1988 Paris, le Zénith (France) annulé, pneumonie d’Andy Bown
10.12.1988 Mulhouse, le Phénix (France) annulé, pneumonie d’Andy Bown
11.12.1988 Lille, Espace de la foire (France) annulé, pneumonie d’Andy Bown
69. 14.12.1988 Torquay, Leisure Centre (Angleterre)
69. 15.12.1988 Birmingham, NEC Arena (Angleterre) 11.000.bootleg
70. 16.12.1988 Manchester, G Mex Centre (Angleterre) bootleg
71. 18.12.1988 Newport, Newport Centre (Angleterre)
72. 19.12.1988 Bournemouth, B.I.C. (Angleterre)
73. 20.12.1988 Londres , Wembley Arena(Angleterre) 8.000. bootleg


Morceaux joués en 1988 : Whatever you want, Little lady, Roll over lay down, Cream of the crop, Who gets the love, Mystery song Medley, Hold you back, Don´t drive my car, Dirty water, In the army now, Rockin all over the world, Don´t waste my time, Pictures of matchstick men, Junior’s wailing, Roadhouse blues medley, Caroline, Rain, Down Down, Burning bridges, Bye bye Johnny.



Discographie 1988 :

14/03 : Ain't complaining (single)
n°19 en Angleterre
n°39 en Allemagne
n°10 en Suède
n°5 en Autriche
n°9 au Danemark
n°15 en Norvège
n°21 en Suisse
n°20 en Belgique
n°3 en Nouvelle-Zélande
n°8 en Irlande
n°10 en Israël


09/05 : Who gets a love
n°34 en Angleterre
n°27 en Irlande


08/08 : Runnin all over the world
n°17 en Angleterre
n°48 en Allemagne
n°10 au Danemark
n°9 en Irlande


06/08 : Ain't complaining (album)
n°12 en Angleterre (disque d'or)
n°67 en France
n°33 en Allemagne
n°5 en Suisse
n°19 en Suède
n°11 en Autriche
n°13 en Norvège
n°54 aux Pays-Bas
n°13 en Finlande










Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Admin
avatar

Nombre de messages : 188545
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 55
Localisation : Moselle 57

MessageSujet: Re: 1988 remasterisé   Dim 19 Mar - 13:31

Je confirme les dates allemandes ont fait un flop. J'avais jamais vu ça.

_________________
Même si l'on sait où l'on va, il est bon quelques fois de se voir rappeler qu'on est dans la bonne direction...
Revenir en haut Aller en bas
http://patquo.buygoo.net/
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15510
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: 1988 remasterisé   Dim 19 Mar - 13:39

Il y avait de quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Quolyon



Nombre de messages : 977
Date d'inscription : 24/10/2009
Age : 60
Localisation : LYON

MessageSujet: Re: 1988 remasterisé   Lun 20 Mar - 9:24

en 88 ils ont été boycottés à cause des concerts à Sun City
Flop en Allemagne pas de concerts en Scandinavie
en plus Aint complaining n'a pas boosté les ventes de billets
tournée France annulée en decembre
les voir jouer à QUATRE çà ne m'auraoit pas géné mais alors pas gèné du tout
la aussi ils ont annulé bien sur à cause de la pneumonie de Andy mais aussi du manque de reservations
si les salles etaient pleines le promoteur n'aurait eu aucun scrupule pour qu'ils jopuent à Quatre
ou bien au pire reporter le Tour sur le debut 1989
finalement la maladie de Bown a arrangé tout le monde
j'avais mon ticket pour St Etienne cette année 88
finalement je ne les ai revus qu'en novembre 94 au Zenith
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15510
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: 1988 remasterisé   Lun 20 Mar - 9:40

Ain't complaining, catastrophique ...
Revenir en haut Aller en bas
figureofeight

avatar

Nombre de messages : 774
Date d'inscription : 14/08/2008
Age : 52
Localisation : st thégonnec

MessageSujet: Re: 1988 remasterisé   Lun 20 Mar - 11:45

Ben moi j'en suis pas fier mais j'ai adoré cet album, à sa sortie. Surtout Cross that bridge, qui reste un de mes morceaux favoris du Quo. Après c'est vrai que avec le recul, la production est vraiment très très ciblée grand public.. Bof bof bof.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1988 remasterisé   

Revenir en haut Aller en bas
 
1988 remasterisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1988 remasterisé
» MONTREUX 1988
» Giacinto Scelsi (1905-1988)
» Joly Braga Santos (1924-1988)
» Photos de John Wainwright - Hanley, UK, 7 décembre 1988

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Status Quo le forum francophone :: STATUS QUO :: L'histoire du groupe-
Sauter vers: