Forum francophone dédié au groupe Status Quo
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1986 remasterisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric

avatar

Nombre de messages : 2150
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: 1986 remasterisé   Sam 18 Mar - 19:57

L’année commence difficilement pour Francis Rossi. Outre le futur procès qui semble être inévitable, sa BMW, garé sur un parking de l’aéroport Heathrow de Londres, est l’objet d’un cambriolage. Lorsque le 1er janvier, Francis vient la récupérer, il a la désagréable surprise d’être accueilli par les policiers lesquels, après avoir inspecté la voiture, découvrent 1,12 grammes de cocaïne dans la boîte à gants. Dans la foulée, sa maison est scrupuleusement fouillée mais rien d’autre n’est trouvé mais Francis se voit dans une position peu enviable attendant sa convocation devant la justice.
Au début de l’année, Parfitt fait écouter à John Deacon, la démo de ‘In the army now’. Le bassiste de Queen est impressionné par ce titre et déclare que le groupe se doit absolument de l’enregistrer. C’est sur fond de conflit entre les trois têtes pensantes du Quo que PRT réédite, au mois de janvier, la compilation ‘The best of Status Quo’ sortie en 1973. Intitulé cette fois-ci, ‘The early years’, elle ne rencontre pas le succès de sa devancière.
C’est finalement le 14 février que le lead guitariste de Status Quo est prié par la justice anglaise de venir s’expliquer sur sa possession illicite de poudre blanche. Son avocat, pour sa défense déclare la chose suivante : ‘Rossi travaille douze heures par jours en studio, sur sa musique, et commence très tôt le matin. Il acheta cette drogue pour l’aider à rester éveillé et alerte mais quand il s’essaya à cette drogue, les effets sur lui furent très mauvais et il décida de ne pas en prendre plus laissant le reste dans sa voiture’.  Cette théorie ne satisfait guère les juges et Rossi, après avoir plaidé coupable, se voit hériter de 600 £ d’amende. ‘Je ne toucherai plus jamais à ça et j’invite tout le monde à en faire autant’ se contente t-il de déclarer.  Bien évidemment, la presse à scandale, bien souvent hostile à Status Quo, se jette à corps perdu dans une campagne dévastatrice. Ainsi, The Sun, du 15 février titre ‘Emprisonnez-les !’. Le journal publie l’article suivant : ‘Il a délivré une lecture pieuse des méfaits de la drogue. Nous aurions été beaucoup plus impressionnés s’il avait parlé de cette manière avant de se faire attraper. Francis Rossi aurait du être envoyé en prison, comme ça il aurait été réellement convaincu que la prise de drogue est illicite. Et de cette manière, quelques fans ne seraient pas tentés de suivre son exemple !’ Pas tendre !
Le vendredi 28 février, commence le procès qui doit déterminer à qui doit revenir le précieux nom ‘Status Quo’. L’obtention du nom ? Lancaster réfute cette thèse. ‘Tout le monde pense que nous sommes allés en justice pour déterminer l’obtention du nom ‘Status Quo’. C’est ce que Rossi et Parfitt ont déclaré dans leur biographie. C’est tout simplement faux. Nous sommes allés en justice car je ne voulais pas que l’album ‘In the army now’ sorte. C’est la seule raison. Il y avait eu une audition avant le procès et ça n’avait rien à voir avec le nom, c’était juste une injonction pour empêcher cette sortie. Naturellement, j’ai perdu et la seule raison de la sortie de ‘In the army now’ est l’intervention de Phonogram qui rappelait qu’il y avait un contrat en cours et qu’ils devaient le sortir. De plus, si je m’y opposais, ils poursuivraient chacun d’entre nous. Alors, je leur ai permis de l’éditer. Je n’ai pas eu le choix que de leur permettre d’utiliser le nom que Phonogram avait le droit d’utiliser pour les deux albums suivants. J’ai touché de l’argent pour ça et leur ai permis de continuer. Voilà ce qui c’est réellement passé. Quand Rossi dit qu’il est allé en justice pour prouver qu’il était le propriétaire du nom, ça n’a vraiment aucun sens. Tu ne vas pas en justice pour prouver que quelque chose t’appartient. Tu es propriétaire ou pas. Les seules personnes qui possédaient le nom étaient Rossi, Parfitt, Coghlan et moi. C’était notre partenariat et la seule raison pour laquelle ils ont pu continuer avec le nom Status Quo, c’est parce que je leur ai permis de le faire. Hors justice, j’ai conclus ça avec eux et leur ai permis de continuer avec le nom. Mais ce que je n’ai pas permis, c’est qu’ils agissent comme s’ils étaient toujours l’ancien groupe. Pendant ces dernières années, ils se sont comportés comme s’ils étaient l’ancien Quo en disant, par exemple, qu’ils ont été présents dans les Charts, au cours des cinq dernières décennies et qu’ils ont vendu 120 millions de disques. Ils n’ont pas du vendre guère plus d’un million de disques depuis que je suis parti. Ensemble, nous avons vendu environ 35 millions de disques. Les ventes de la compilation ‘Rocking all over the years’ ne leur appartient pas à eux seuls. Ca appartient également à John et à moi. Voilà en quoi la cocaïne les a changés. Ils continuent en s’autorisant des choses qu’ils ne devraient pas. C’est pourquoi, j’ai du, à nouveau, les poursuivre. Mais c’est quelque chose de mauvais que de poursuivre des amis mais ils ne sont plus les mêmes. Status Quo avait une certaine idéologie. Mais, c’est devenu une vraie farce après le départ de John’. Le jugement fut nommé : ‘Affaire Rossi-Parfitt contre Lancaster’. Hélas pour Alan et grâce aux avocats de Phonogram, l’affaire fût rondement menée. Lors de l’audience, un grand déballage de différents, cachés depuis longtemps, fût étalé (choix des titres, projets etc …). Alan met en avant le fait qu’il est le fondateur du groupe et qu’il est normal que les autres ne jouent pas sans lui. Son avocat, Kevin Garnett l’appuie dans cette démarche. Mais Francis est clair, il ne veut plus travailler avec lui. L’ambiance est pesante. La balance semble se maintenir au milieu mais malheureusement pour Lancaster, les avocats de Phonogram affirment, qu’en aucun cas, ils ne subventionneront un album de Status Quo avec Lancaster et Parfitt, sans Rossi. Par contre, ils donnent leur accord pour un Status Quo avec les deux guitaristes sans Lancaster. Et comme ils ont déjà dépensé quelque argent pour les démos et payés quelques avances aux musiciens, ils sont en droit de donner leur avis qui leur semble même primordial. Lancaster ne pourra rien contre la logique économique du show-buziness. Il renoncera même à faire appel. La messe était dite, l’intervention de la maison de disques étant essentielle pour ne pas dire déterminante. A nouveau, Lancaster est quelque peu réticent. ‘Cela leur était égal. Ils voulaient juste sortir un album sous le nom Status Quo. Ils avaient déjà dépensé beaucoup d’argent pour les albums solos de Parfitt et Rossi et ils étaient prêts à accepter l’album tel qu’il était. Nous étions allés chez Phonogram pour leur dire ce que nous allions faire et percevoir les avances pour enregistrer mais au lieu que ce soit Status Quo qui le fasse, ce fut Rossi et le management le lui a permis. Alors, Rick l’a suivi.
“ Alan voulait former un Status Quo II, alors j’ai dit qu’il fallait le laisser faire. Mais Vertigo a catégoriquement refusé. Rick et moi nous nous sommes rendus au palais de justice et nous l’avons rencontré à la cafétéria alors que nous buvions une tasse de thé. Il est venu vers nous et s’est assis près de nous. ‘Voyez-vous une objection si je m’assoie ici ?’ nous demanda t-il. Nous avons répondu que non. Il nous a ensuite dit qu’il ne fallait pas qu’il y ait de mauvais sentiments entre nous. Je vous avais prévenu tous les deux de ce que je ferais et c’est ce que je suis en train de faire’ déclara t-il. Puis, il a perdu le procès. Maintenant, il agit d’une manière plus vicieuse alors que lorsqu’il pensait gagner, il ne fallait pas de mauvais sentiments entre nous ! Franchement, Alan Lancaster, dans un sens social, j’aimais ce gars, c’était un type bien mais je ne voulais plus travailler avec lui. C’est aussi simple que çà ” affirme Rossi.
Alan se comporte assez maladroitement devant le juge et celui-ci lui donne tort. Cinq jours après l’ouverture du procès, la sentence tombait. En fait, la décision finale fut certainement provoquée par les paroles insultantes dont Alan gratifie ses ex-potes. Le 4 mars, le juge offre la possibilité à Rossi et Parfitt d’utiliser temporairement le nom Status Quo jusqu’à la proclamation d’une décision définitive. Pourtant, bien que tout le monde attendait ce jugement, un arrangement est trouvé avec Lancaster. Il stipule que le bassiste est d’accord pour vendre sa participation au nom à Rossi et Parfitt pour une somme qui ne sera jamais dévoilée mais dont les rumeurs font état de 8 millions de francs. Cependant, Lancaster n’appartiendra ‘officiellement’ plus à Status Quo qu’en janvier 1987. C’est un Lancaster, abasourdi, abattu et piqué dans son orgueil qui rejoint l’Australie, quelques jours plus tard jurant bien que ses deux ex-potes lui paieront bien ça, un jour. Dès lors, Alan se servira de tous les petits détails qui pourront contrarier les divers projets du nouveau Status Quo.
“ J’ai tout perdu, tout, j’ai perdu des millions à cause de Rossi. J’ai dépensé tout mon argent pour ce procès. Je me suis rendu au tribunal pour rien. J’ai trois enfants. Rossi a pris l’héritage de mes enfants, il m’a fait la chose la plus basse qu’un homme ait pu faire à un autre homme. Il a emporté ma vie et ma façon de vivre. Quand on quitte un groupe et qu’on ne vous laisse rien, que voulez-vous faire ? Personne ne veut produire un gars de 37 ans qui doit commencer une nouvelle carrière. C’est très douloureux. Jamais, je ne m’en remettrais ! ”. A peine le verdict rendu, Lancaster ne s’embarrasse pas de fioritures pour épingler son ex-coéquipier Francis Rossi lequel répond de la manière suivante : “ Qu’est ce que je peux répondre à çà ? C’est vraiment typique d’Alan. C’est du masochisme. Comment ose t-il dire qu’on lui a pris l’héritage de ses enfants. Et tout le vieux matériel, il nous l’a vendu, çà fait une grosse différence, non ? ”
Hormis ces déclarations tapageuses, c’est l’esprit libéré que Rick et Francis peuvent étudier le projet de remettre Status Quo sur pied. La formation, désormais composée de Francis Rossi (guitare, chant), Rick Parfitt (guitare, chant), Andy Bown (claviers, chant), John Edwards (basse) et Jeff Rich (batterie) répète et enregistre son futur album. “Nous avons senti passer entre nous un feeling, une joie véritable de jouer que nous n’avions plus connu depuis des années” déclare Rossi. ‘Nous avons retrouvé l’enthousiasme et nous avons un nouveau challenge à relever. Avant, nous étions souvent blasés, les concerts sold-out, la routine quoi. Il n’y avait pas de réels problèmes sauf entre Alan Lancaster et moi. Je pense que nous en avons tous eu assez. Nous en avions trop fait et ce n’était plus amusant. Ce changement a été bénéfique. C’est la première fois depuis longtemps que nous étions vraiment intéressés par un enregistrement. Rick et moi avons écrit ensemble ce qui ne nous était pas arrivé depuis longtemps’ poursuit-il. ‘Nous avons restructuré quelque chose. Tout est bien établi autour de nous et ça semble plus solide. Je n’avais pas ressenti ça autour du groupe depuis plusieurs années’ poursuit Rick. Pourtant, Parfitt est fortement préoccupé par l’accueil que vont réserver les fans au ‘nouveau’ Status Quo. Vont-ils accepter les deux nouveaux, digérer l’absence d’Alan ? sont autant de questions qui hantent ses pensées déjà troublées par ses problèmes avec le fisc. ‘C’est réellement triste parce que tout le temps que le ‘vieux’ Status Quo a passé ensemble était merveilleux. Il y a eu des jours fantastiques et jamais, je ne les oublierai’. précise Parfitt.
La première apparition de la nouvelle formation a lieu, le 7 mars, à l’émission allemande, ‘Rund TV Gala’, pour un show de dix-huit minutes. C’est un groupe plein d’énergie qui entame, en avril, une tournée européenne après avoir pu se tester sur scène lors de quelques concerts, à Abu Dhabi et au Bahrein où sera tourné le clip de ‘Rollin home’. Ces concerts, dans le Moyen-Orient, avaient été tenus secrets, devant servir, en fait, plus de rodage scénique que de véritables prestations. ‘Nous ne voulions pas jouer, chez nous, en Angleterre, avant d’être sur que le groupe soit vraiment au point’. Afin d’éviter tous nouveaux conflits, de nouvelles règles sont déterminées. Chaque membre du groupe peut émettre ses propres idées mais la décision finale sera toujours prise par Rossi et Parfitt, surtout en ce qui concerne le choix des singles. Tout le restant de l’année, Quo est sur la route donnant une multitude de concerts à travers le vieux continent. Le groupe est, donc, de retour. Pour un certain nombre de fans, le ‘End of the road’ tour frise l’arnaque. En effet, comment peut-on annoncer une tournée d’adieux et revenir seulement deux ans après ? Certains accrocs du groupe ont dépensé jusqu’à leurs dernières économies pour suivre le Quo partout, en 1984. D’autres ont même consenti des crédits qu’ils viennent juste de finir de rembourser ! Comment ne pas se sentir tromper ? Rossi et Parfitt tentent d’apporter quelques explications. ‘C’est vrai qu’ils peuvent se sentir quelque peu escroqué mais plus par la démarche que par nous. Le groupe n’est plus ce qu’il était. Ca peut paraître banal de dire que c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre mais ça l’est vraiment. Nous sommes repartis pour au moins cinq ans’ affirme Rossi. ‘Je crois, qu’en général, les fans sont réellement sur la lune avec notre retour. Je pense vraiment que c’est ce qu’il attendaient d’autant plus que nous revenons avec des idées nouvelles’ renchérit Parfitt.
Au mois d’avril, ‘Ma kelly’s greasy spoon’ et ‘Dog of two head’ sont réédités par PRT, en version CD. Étonnamment, ils seront assez rapidement retirés de la vente peut-être, à cause d’une qualité très médiocre.
Le 9 mai voit la sortie du premier single du nouveau line-up. “Rollin’home” entre dans le top singles anglais, le 17  et se classe n°9, le 24. C’est le retour de Quo. Come-back réussi ! Il s’agit d’une composition de John David, le bassiste de Dave Edmunds, lequel est producteur de ce simple. Le groupe l’interprète à l’émission ‘Tops of the Pop’ du 15 mai.
Le 20 juin, alors que ‘Rollin home’ entame sa sixième et dernière semaine dans les Charts à la 50ième place, Francis Rossi et Rick Parfitt participent au concert du Prince’s trust avec Elton John, Tina Turner et Paul MacCartney entre autres. Le lendemain, Status Quo joue à Bruxelles. Le concert est filmé et diffusé à la télévision belge dans une émission nommée Chewing Rock. Pendant ce temps, ‘Rollin home’ est entré, dans les Charts suisses, le 22 juin, à la 18ième place. Le 2 juillet, le Prince Charles adresse à Rossi et Parfitt une lettre de remerciement concernant leur participation au concert du Prince’s trust. Le 5 juillet, c’est la télévision allemande qui filme le concert de Dinkelsbuhl, lequel est diffusé à l’émission Out in the Green. Le lendemain, ‘Rollin home’ atteint son apogée dans les Charts suisses, en se classant n°10.
Les 11 et 12 juillet, Status Quo se produit avec Queen au stade de Wembley réunissant plus de 150.000 personnes sur les deux journées. A cette occasion, Rick Parfitt déclare : ‘C’est très étrange de ne pas être le groupe principal mais nous devons redémarrer puisque nous sommes à nouveau réunis. En outre, Queen est un groupe de gars géniaux’. On peut lire dans la presse française : “L’une des vertus de ce groupe, c’est qu’il ferait danser le Vatican tout entier … Malgré le crachin, l’ambiance est incroyable … Status Quo reste le maître incontesté du boogie”.
En France, Status Quo se produit le 13 juillet à Brest, au stade Francis le Blé, peu avant la parution de “Red sky” qui sort finalement le 18 juillet, entre dans les Charts le 26 et se classe à la 19ième place des ventes de singles en Grande-Bretagne. Il y restera 9 semaines. Les critiques ne sont pas tendres avec le groupe l’accusant même de plaggier ZZ Top avec son hit ‘Eliminator’. Cependant, Status Quo participe à l’émission Top of the Pops du 6 août mais Jeff Rich, malade, ne peut prendre part à cette prestation et est remplacé par une vieille connaissance, Kenny Jones.
Le 9 août, la formation effectue, pour la bonne cause, trois concerts en 24 heures dans trois pays différents que sont l’Angleterre, la Suisse et le Danemark. Le matin, Status Quo joue au festival de Skanderbourg au Danemark avant de jouer à Knebworth à 16 heures 30. Enfin, le groupe se produit au festival de Seepark en Suisse à 23 heures 30. Le groupe aura joué devant 165.000 personnes dans la même journée ! Le 17, ‘Rollin home’ achève son périple, dans les Charts suisses, à la 29ième place et après y avoir passé neuf semaines.
Status Quo est en vacances lorsque sort, le 29 août, le nouvel album intitulé “In the army now”. “Cette fois, nous avons enfin fait, depuis bien longtemps ce n’était pas arrivé, un album qui nous plaît, tout à fait personnellement” dira plus tard Parfitt. Au public aussi, il plaît et il se vend. Il se classe n°7 dans les Charts anglais le 6 septembre et y séjourne 19 semaines. Mixé par Williams, stylisé année 80 avec clavier en avant et basse en retrait, il est évident que le brave Lancaster aurait certainement refusé ce type de production. Dans le même temps, Quo pense à sa future tournée anglaise qui doit, bientôt débuter. C’est la première depuis le ’End of the road’. Certes, les réactions des concerts en première partie de Queen ont été positives. Mais, là, ce sera la tournée de Status Quo et le groupe montre toujours quelques craintes sur son accueil auprès de ses vrais fans. La formation sera vite rassurée. En effet, le 21 août, la vente des billets est lancée et est un réel succès ! Le 7 septembre, ‘Red sky’ effectue son entrée dans le top singles suisse, à la 29ième place. Malheureusement, il disparaît la semaine suivante. Le nouvel album de Status Quo entre dans les Charts suisses, à la 16ième place, le 14 septembre.
Dans la foulée, sort le single du même nom. “In the army now”, reprise d’un obscure groupe hollandais, entre dans les Charts le 4 octobre à la 29 ième place avant d’intégrer le top 10 à la 9ième place, la semaine suivante. Il reste 14 semaines classé, dont 6 au top 10 et devient l’un des plus gros hits, partout en Europe. “Quand nous l’avons enregistré, j’ai pensé soit çà fait un gros hit, soit un flop total. Ce n’est pas le genre de titre qui laisse un avis mitigé. On adore ou on déteste” souligne Rossi. C’est, en outre, le vingtième top 10 single de Quo. Pourtant, la sortie de ce single ne fut pas une mince affaire. Management et maison de disques sont fortement opposés à sa parution. Rossi, aidé en cela par Parfitt, réussira à imposer son choix.
A Swindon, le 3 octobre, fort de leur succès, les cinq musiciens entament le “In the army now” tour. Le périple se déroule devant des salles archi-combles. Pourtant les 3 concerts français (Toulouse, Montbrisson, Paris) prévus les 4,5 et 6 novembre sont annulés faute de promotion. Status Quo se montre toujours le groupe d’un large public, de 7 à 77 ans. Ainsi, à Oslo, c’est une fan de 75 ans qui rend visite au groupe pendant le ‘Meet and greet’ Peu de temps après, aux Pays-Bas, lors de l’émission ‘Countdown’, Francis Rossi est interviewé par Ferdi Bolland, le créateur de ‘In the army now’. La tournée s’achève finalement le 24 décembre à l’Odéon d’Hammersmith où Lemmy de Motorhead rejoint le Quo lors de ‘Bye Bye Johnny’.
‘In the army now’, le simple, se classe n°2 au top singles anglais, le 1er novembre. Gageons que si l’album n’était pas sorti antérieurement, le single aurait sûrement été le second n°1 du Quo, en Angleterre. Au même moment, ce single à succès entre dans les Charts allemands, pour 11 semaines, à la 11ième place où il restera à la première place, du 20 novembre au 11 décembre. Le 16 novembre, il entre dans les Charts suisses pour 14 semaines, se maintenant en première place du 23 novembre au 4 janvier 1987 soit 6 semaines. Autre ces pays, ‘In the army now’ se classe n°6 en Suède mais effectue des scores moins bons aux Pays-Bas (n°16) en en Belgique (n°15). Étonnamment, Coghlan admet aimer ce titre. ‘In the army now’ fut créée pour devenir un succès commercial, c’est clair et j’en suis fier’ affirme Rossi. Pari aléatoire mais réussi.
Vertigo, flairant la bonne affaire commerciale, décide de sortir un nouveau single extrait du nouvel album. Il s’agit de “Dreamin” qui sort finalement le 28 novembre et qui sera un nouveau succès pour le groupe alors que ‘In the army now’ est toujours classé à la 17ième place et achève l’année en 54ième position. Le retour de Status Quo est bel et bien là. Pourtant, hors de la vue du public, tout n’est pas si rose. Rick doit toujours un demi million de Livres au fisc anglais et cette situation le tourmente. Pour des raisons d’argent, lui et Rossi se querellent assez fréquemment. De plus, Colin Johnson, vit assez mal son divorce d’avec sa femme, Hélène et n’est plus trop aux affaires. Cette année, la collaboration fructueuse entre Colin Johnson et Status Quo vit, donc, ses derniers jours. Tout entre le groupe et son manager est prétexte à querelles. Pourtant, Johnson semble attaché à ses poulains ou veut-il ne pas perdre sa poule aux œufs d’or ? Il est vrai que sur l’insistance de Lancaster, Rossi et Parfitt avaient compris, quelques années auparavant, que Johnson semblait amasser voire détourner une somme rondelette sans que le groupe en ait connaissance. Dix sept ans de coopération s’effaçaient ainsi. Ce sont Alan Crux et Iain Jones qui vont prendre en mains, pour quelques mois, les destinées de Status Quo. Nouvelle forme de rupture avec l’ancien Quo. Et puis comme si ça ne suffisait pas, le groupe adopte, dorénavant, les amplis Marshall au lieu des Vox avec lesquels il jouait depuis ses débuts. Rick Parfitt nous livre l’explication : ‘Il n’y avait rien à reprocher aux Vox. Nous en avons eu tellement et c’était un véritable mur de son. Je suppose que nous avons voulu améliorer ça. Tout le monde jouait avec des Marshall alors nous avons voulu essayer. Nous avons acheté autant de Marshall que nous avions de Vox et nous les avons empilés les uns sur les autres. Nous avons appelé ça le mur de la mort et , en effet, ça l’était. Tu ne pouvais pas t’en tenir à moins de 100 mètres sans devenir sourd. C’était hyper puissant d’autant plus que nous ne possédions pas, à l’époque, nos  retours aux oreilles. Le volume était, réellement, multiplié par dix. Et puis, nous avons, certainement, voulu, également, le look de la scène. Nos premiers Marshalls étaient gris puis nous avons opté pour le blanc qui pouvait mieux se marier avec la lumière des projecteurs. Le son est nettement meilleur pour le public mais, nous n’avons pas, pour autant, supprimé le Vox car il nous en reste trois, un pour Francis, un pour moi et un en réserve’.


   1. 11/04. Abu Dhabi (Emirats Arabes Uni)
   2. 12/04. Abu Dhabi (Emirats Arabes Uni)
   3. 13/04. Dubaï, Al Nasr Leisurland (Emirats Arabes Uni)
   4. 15/04. Al Manamah, Holiday Inn (Bahrein)
       24/04. Rome, Palasport (Italie) annulé
   5. 25/04. Athênes, Sportpalace (Grèce)
   6. 26/04. Palaion Faliron, Peace & Friendship stadium (Grèce)
   7. 28/04. Zagreb, Lisinski concert hall (Yougoslavie)
   8. 29/04. Belgrade, Hala Pionner (Yougoslavie)
   9. 30/04. Budapest, Sports hall (Hongrie) Première partie : Omega
 10. 02/05. Linz, Stadthalle (Autriche) bootleg. Première partie : Sex Tigers
 11. 03/05. Graz, Eishalle Liebenau (Autriche) Première partie : Sex Tigers
       04/05. Bolzano, Eishalle Meran (Italie) annulé
 12. 05/05. Vienne, Stadtfest (Autriche) bootleg Première partie : Sex Tigers
 13. 06/05. Linz, Stadthalle (Autriche) Première partie : Sex Tigers
 14. 09/05. Innsbruck, Kongresshaus (Autriche) bootleg Première partie : Sex Tigers
 15. 13/05. Algard, Kongeparken (Norvège)
      17/05. Bruchhausen, festival (Allemagne) annulé, problème avec le promoteur
      19/05. Brême, festival (Allemagne) annulé, problème avec le promoteur
 16. 14/06. Aalgaard, Kongeparken (Norvège)
      15/06.  Brest, Stade Francis Le Ble (France) annulé, reporté au 13/07.
 17. 16/06. Bergen, Nygaardsparken (Norvège) 7.000. Première partie ; Stage Dolls
 18. 21/06. Bruxelles, Union Stadium (Belgique) Filmé puis diffusé l’émission ‘Chewing Rock’. bootleg
 19. 05/07. Dinkelsbühl, Festwiese (Allemagne) En compagnie de Jethro Tull. bootleg
 20. 06/07. St .Goarshausen, Loreley Freilichtbühne (Allemagne) En compagnie de Jethro Tull, Nazareth et Rory Gallagher. Le groupe se plante sur l’intro de ‘Little Lady’ et  doit recommencer. bootleg
 21. 09/07. Newcastle, St .James Park (Angleterre) 38.000. Première partie de Queen. bootleg
 22. 11/07. Londres, Wembley Stadium (Angleterre) 80.000. Première partie de Queen. bootleg
 23. 12/07. Londres, Wembley Stadium (Angleterre) 80.000. Première partie de Queen. bootleg
 24. 13/07. Brest, Stade Francis Le Ble (France) bootleg
 25. 14/07. Drachten, Veenhoop Festival (Pays-Bas) Première partie : Quotation. bootleg
 26. 16/07. Manchester, Maine Road F.C (Angleterre) 35.000. Première partie de Queen. bootleg
 27. 19/07. Babenhausen, ‘Out in the Green’ (Allemagne) Show télévisé
 28. 26/07. Lappajarvi, Tulivuori Festival (Finlande) bootleg
 29. 02/08. Jübeck, Festival Plein air (Allemagne)  En compagnie de Alvin Lee. bootleg
 30. 09/08. Knebworth, Park (Angleterre) 120.000. 3 festivals le même jour. bootleg
 31. 09/08. Arbon, Seepark (Suisse) 25.000. 3 festivals le même jour. bootleg
 32. 09/08. Skanderborg(Danemark) 20.000. 3 festivals le même jour
       10/09. Turin, festival (Italie) annulé. Prévu avec Rod Stewart
 33. 03/10. Swindon, Faringdon Park (Angleterre) Problèmes de matériel, Quo ne pouvant jouer l’ensemble de sa set-list. Début du ‘In the army now’ tour.
 34. 08/10. Oslo, Skelsmohallen (Norvège) Première partie : Waysted
 35. 10/10. Stockholm, Eriksdalshallen (Suède) Première partie : Waysted. bootleg
 36. 11/10. Göteborg, Scandinavium (Suède) 8.000. Première partie : Waysted. bootleg
 37. 12/10. Lund, Olympen (Suède) Première partie : Waysted
 38. 13/10. Copenhague, Saga (Danemark) Première partie : Waysted
 39. 15/10. Osnabrück, Stadthalle (Allemagne) Première partie : Waysted. bootleg
 40. 16/10. Berlin, Metropol (Allemagne) Première partie : Waysted. bootleg
 41. 18/10. Oldenburg, Weser-Ems-Halle (Allemagne) Première partie : Waysted
 42. 19/10. Düsseldorf, Philipshalle (Allemagne) Première partie : Waysted. bootleg
 43. 20/10. Offenbach, Stadthalle (Allemagne) Première partie : Waysted
 44. 21/10. Ulm, Donauhalle (Allemagne) Première partie : Waysted. bootleg
 45. 23/10. Saarbrück, Sporthalle Völkingen (Allemagne) Première partie : Waysted
 46. 24/10. Mannheim, Rosengarten (Allemagne) Première partie : Waysted
 47. 25/10. Lauda, Tauber-Frankanhalle (Allemagne) Première partie : Waysted.
 48. 27/10. Stuttgart, Stadthalle (Allemagne) Première partie : Waysted. ‘Save me’ dans la set-list. bootleg
 49. 28/10. Munich, Circus Krone (Allemagne) 3.000. Première partie : Waysted. bootleg
 50. 29/10. Nüreimberg, Hemmerleinhalle (Allemagne) 3.000. Première partie : Waysted
 51. 31/10. Winterthur, Eulachhalle (Suisse) Première partie : Waysted. Bootleg. A cause de la chaleur dans la salle, Rossi est victime d’un malaise à la fin du concert et transporté à l’hôpital.
 52. 02/11. Offenburg, Oberrheinhalle (Allemagne) Première partie : Waysted
       04/11. Toulouse (France) annulé, réservation insuffisante
       05/11. Montbrison (France) annulé, réservation insuffisante
       06/11. Paris, Zénith (France) annulé, réservation insuffisante
 53. 07/11. Bruxelles, Forest National (Belgique) 5.500. Première partie : Waysted. bootleg
 54. 09/11. Den Bosh, Maasport (Pays-Bas) 4.500. Première partie : Waysted. bootleg
 55. 15/11. Cork, The Neptune Stadium (Irlande) Première partie : Waysted
 56. 16/11. Cork, The Neptune Stadium (Irlande) Première partie : Waysted
 57. 17/11. Galway, Leisure Centre (Irlande) Première partie : Waysted
 58. 19/11. Belfast, Maysfield Leisure Centre (Angleterre) Première partie : Waysted. bootleg
 59. 20/11. Belfast, Maysfield Leisure Centre (Angleterre) Première partie : Waysted. bootleg
 60. 21/11. Belfast, Maysfield Leisure Centre (Angleterre) Première partie : Waysted. bootleg
 61. 23/11. Dublin, S.F.X .Hall (Irlande) Première partie : Waysted. bootleg
 62. 24/11. Dublin, S.F.X .Hall (Irlande) Première partie : Waysted
 63. 26/11. Bournemouth, B.I.C .(Angleterre) Première partie : Waysted. Premier concert de rock dans la salle.
 64. 28/11. Leicester, De Montfort Hall (Angleterre) 2.500. Première partie : Waysted. bootleg
 65. 29/11. Liverpool, Royal Court (Angleterre) 1.100. Première partie : Waysted
 66. 01/12. Brighton, Brighton Centre (Angleterre) Première partie : Waysted
 67. 02/12. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 4.000. Première partie : Waysted. bootleg
 68. 03/12. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 4.000. Première partie : Waysted. bootleg
 69. 04/12. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 4.000. Première partie : Waysted. bootleg
 70. 06/12. Bradford, St.Georges Hall (Angleterre) Première partie : Waysted. bootleg
 71. 07/12. Bradford, St.Georges Hall (Angleterre) Première partie : Waysted. bootleg
 72. 08/12. Edinbourgh, Playhouse Theatre (Angleterre) Première partie : Waysted. bootleg
 73. 09/12. Glasgow, S.E .& C.C (Ecosse) 6.000. Première partie : Waysted
 74. 11/12. Whitley Bay, Ice Rink (Angleterre) Première partie : Waysted. bootleg
 75. 13/12. Birmingham, NEC Arena (Angleterre) 11.000. Première partie : Waysted. bootleg
 76. 14/12. Birmingham, NEC Arena (Angleterre) 11.000. Première partie : Waysted. bootleg
 77. 15/12. Sheffield, City Hall (Angleterre) Première partie : Waysted. Filmé. bootleg
 78. 16/12. Sheffield, City Hall (Angleterre) Première partie : Waysted. Filmé. bootleg
 79. 18/12. St.Austell, Cornwall Coliseum (Angleterre) 5.000. Première partie : Waysted
 80. 19/12. St.Austell, Cornwall Coliseum (Angleterre) 5.000. Première partie : Waysted. bootleg
 81. 21/12. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.400. Première partie : Waysted bootleg
 82. 22/12. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.400. Première partie : Waysted bootleg
 83. 23/12. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.400. Première partie : Waysted bootleg
 84. 24/12. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.400. Lemmy rejoint le groupe pour ‘Bye bye Johnny’.
                 bootleg

Morceaux joués en 1986 : Whatever you want, Paper plane, Roll over lay down, Little lady, Mystery song Medley, Hold you back, Don´t drive my car, Dirty water, Rockin all over the world, Big fat mama, Don´t waste my time, Roadhouse blues, Caroline, Rain, Down down, Bye bye Johnny, Overdose, Dreamin, In the army now, Down down,
Save me.


Discographie 1986 :

09/05 : Rollin' home
           n°9 en Angleterre
           n°9 en Suède
           n°10 au Danemark
           n°9 en Norvège
           n°43 aux Pays-Bas
           n°10 en Suisse  
           n°1 en Irlande
           n°3 au Zimbaboué

18/07 : Red sky
           n°19 en Angleterre
           n°29 en Suisse
           n°5 en Irlande

22/09 : In the army now
           n°2 en Angleterre (disque d'argent, 385.000 exemplaires)
           n°2 en France (disque d'or, 652.000 exemplaires)
           n°1 en Allemagne
           n°6 en Suède
           n°1 en Autriche
           n°8 au Danemark
           n°2 en Norvège
           n°11 aux Pays-Bas
           n°1 en Suisse
           n°5 en Belgique
           n°1 en Pologne
           n°1 en Irlande
           n°2 au Portugal
           n°2 en Espagne
           n°19 en Finlande
           n°1 en Isräel
n°8 en U.R.S.S.


28/11 : Dreamin
           n°15 en Angleterre
           n°20 en Allemagne
           n°19 en Suède
           n°15 en Norvège
           n°17 en Suisse
           n°11 en Irlande


29/08 : In the army now (album)
           n°7 en Angleterre (disque d'or)
           n°16 en France
           n°14 en Allemagne
           n°1 en Suisse (disque de platine) Classé du 14/09/86 au 22/03/87. Album le plus vendu de l'année 86.
           n°12 en Suède
           n°12 en Autriche
           n°6 an Norvège (disque d'or)
           n°50 aux Pays-Bas
           n°15 en Finlande


Dernière édition par Eric le Dim 19 Mar - 21:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
jack17

avatar

Nombre de messages : 3582
Date d'inscription : 07/10/2007
Age : 53
Localisation : Valais, Suisse

MessageSujet: Re: 1986 remasterisé   Sam 18 Mar - 20:51

top1 top1 top1


le 45trs in the army now a fait un sacrés carton dans toute l' Europe!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/jack17music
figureofeight

avatar

Nombre de messages : 742
Date d'inscription : 14/08/2008
Age : 51
Localisation : st thégonnec

MessageSujet: Re: 1986 remasterisé   Dim 19 Mar - 1:24

Vus au stade Francis le Blé à Brest ils n'étaient pas programmés à l'affiche de ce festival au départ, c'est en remplacement de James Brown qu'ils ont joué. Concert exceptionnel, juste après celui tout aussi exceptionnel de Big Country.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15135
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: 1986 remasterisé   Dim 19 Mar - 9:39

Carton absolu. J'étais en pétard à l'époque par rapport à ce hit qui n'avait rien à voir avec leur style habituel.
Mais en même temps, j'étais content qu'ils soient "revenus".
Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Admin
avatar

Nombre de messages : 185828
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 54
Localisation : Moselle 57

MessageSujet: Re: 1986 remasterisé   Dim 19 Mar - 13:27

Super comme d'habitude!

_________________
Même si l'on sait où l'on va, il est bon quelques fois de se voir rappeler qu'on est dans la bonne direction...
Revenir en haut Aller en bas
http://patquo.buygoo.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1986 remasterisé   

Revenir en haut Aller en bas
 
1986 remasterisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photos de Jon Iraundegi - Hendaye, 15 juillet 1986
» Casino de Paris, 12 mai 1986
» Van Morrison - TB Sheets Remasterisé
» ANGEL DUST Into The Dark Past (1986)
» Lars-Erik Larsson (1908-1986)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Status Quo le forum francophone :: STATUS QUO :: L'histoire du groupe-
Sauter vers: