Forum francophone dédié au groupe Status Quo
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1984 remasterisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric

avatar

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: 1984 remasterisé   Mer 15 Mar - 14:29

En ce début d’année 1984, l’injonction prononcée par Lancaster inquiète tous les fans du groupe car il est maintenant évident que Status Quo semble arriver en fin de parcours. Finalement, après quelques coups de téléphone de Johnson dans le but d’apaiser tout le monde, la procédure sera finalement abandonnée avant son terme mais l’avertissement est bien réel, Alan n’étant pas de nature à renoncer à ses idées. Mais cette tentative met au grand jour, les problèmes internes, choses qui, jusque là ne franchissaient pas les frontières du groupe. Certains titres de la presse ne trompent pas ! Secrètement, les membres du groupe admettent qu’ils ne peuvent plus travailler ensemble. Alan Lancaster est en Australie loin de Francis Rossi et de Rick Parfitt avec lesquels le fossé s’est considérablement creusé avec l’affaire “Marguerita time”, qui entame cette nouvelle année à la 5ième place avant d’entrer dans le top 3, à la 3ième place, le 13 janvier. Les nombreuses frictions internes usent considérablement le groupe qui a du mal à retrouver un second souffle après le départ de Coghlan. Rossi semble vivre cloîtré chez lui à consommer drogue et alcool. A l’inverse, il est fréquent de voir Parfitt, complètement défoncé, le soir, au détour d’un quelconque bar londonien. Lancaster, en Australie, se bat pour garder à flot un groupe qui prend l’eau de toute part. Fatigué et usé de la scène, Quo annonce le programme de la tournée “End of the road”, leur dernière. ‘Oui, c’est la dernière tournée de Quo mais nous pourrions toujours vous surprendre’ affirme Rossi dans un climat pourtant empreint de morosité. Bon nombre de supporters sont sous le choc ! Dans la foulée, une partie de la presse anglaise en conclue à la dissolution définitive et annonce la fin de Status Quo. Des démentis rapides seront, néanmoins, publiés. Le management du groupe est saturé de coups de téléphones provenant de centaines voire de milliers de fans qui ne veulent pas croire en cette rupture. Le 18 février, les tickets des sept concerts londoniens, soit 27.000 places sont vendues en moins de quatre heures ! Deux concerts au N.E.C de Birmingham sont ajoutés pour faire face à cette euphorie. La veille, ‘Marguerita time’ entame sa onzième et dernière semaine à la 61ième place. Le 26, ce single entre dans le top 20 suisse à la 29ième place avant de pointer son nom à la 23ième, la semaine suivante. Il restera classé pendant cinq semaines. En Allemagne, le succès est mitigé car il n’atteint que la 52ième place.
“Nous pensons que tout a une fin et il semble que ce soit le bon moment pour nous. Bien sûr, nous sommes tristes mais nous voulons partir en plein succès” affirme Rossi. “On a réfléchi, c’est maintenant qu’il faut s’arrêter, on l’a décidé tous ensemble, nous ne devons pas ternir l’image du groupe en prolongations inutiles” renchérit Parfitt. “Nous approchons tous de la quarantaine et nous avons une famille à aimer. Nous sommes tristes de nous arrêter mais pas plus qu’après chaque tournée” souligne Lancaster. Et Francis Rossi de rajouter : ‘Je ne suis pas abattu. Je vais travailler sur un album avec mon ami Bernie Frost. Peut-être vais-je regretter l’atmosphère des concerts. Ca sera peut-être difficile mais je survivrai. Tout peut arriver mais le travail continuera. Peut-être allons nous disparaître dans une totale obscurité’. Andy Bown se montre plus philosophe en déclarant : ‘La fin des tournées, je suppose que ce sera dur au départ. Cependant, il y aura d’autres projets musicaux et je ne vois pas çà comme la fin de ma vie musicale mais plutôt comme un commencement.’
Pourtant, malgré ces déclarations, la vérité est tout autre. L’ambiance au sein du groupe est exécrable. Rossi et Lancaster ne peuvent plus se supporter, la direction que chacun veut donner au groupe est différente. Plus personne ne tire du plaisir d’appartenir à Status Quo. ‘Il faut savoir que nous n’aimons plus réellement tourner. Au début, c’est excitant parce que tu visites de nombreux pays mais lorsque tu les as vus plusieurs fois et que tu fais ça depuis vingt ans, ça devient routinier’ affirme Lancaster.
A la mi-mars, Francis, Alan, Rick, Andy et Pete répètent à huit clos pour donner une dernière fois des concerts mémorables à leurs nombreux fans venus leur dire au revoir.
C’est donc le 11 avril à Dublin que démarre cette tournée magistrale. 70 dates sont prévues mais quelques unes, notamment en France sont annulées. Le 13 mai, au Sporthall de Bâle en Suisse, Francis Rossi s’écroule sur scène à cause de prétendues douleurs dans la poitrine.
En France, le 10 mai, le Zénith de Paris est loin d’afficher complet. “Le public français nous a sûrement un peu oublié depuis notre dernier passage à Paris en 1981” souligne alors Lancaster. Rossi est au bord de l’épuisement et les concerts français de Besançon, d’Annecy, Clermont-Ferrand, Le Mans et Lille sont annulés afin de le préserver pour la partie anglaise de la tournée. Il prend alors dix jours de repos complet, chez lui et apprend qu’il a un nouveau single classé dans les Charts anglais. C’est “Going down town tonight” qui se classe à la vingtième place le 19 mai. Le clip vidéo de ce titre fut tourné, le 8 mai, à Zwolle, juste avant le soundcheck, dans une salle vide. Pourtant, un doute plane toujours sur ce titre. Explication fournie par Lancaster : ‘Ce n’est pas une chanson de Status Quo. Aucun membre du groupe ne joue dessus. C’est juste un truc de Rossi. Il a fait ça dans notre dos. J’étais en Australie et bien que nous ayons une véritable abondance de titres à mettre sur l’album, il l’a intégrée à notre insu. Je le répète, ce n’est pas un titre de Quo, ce sont d’autres musiciens qui ont joué dessus. Rossi a du jouer dessus aussi. En tous les cas, il chante dessus, ça c’est sûr’. Quo l’interprète, pourtant, à Top of the Pops pour ce que certains considèrent comme certainement la dernière apparition du groupe à cette émission. Le 24, c’est certainement l’effet ‘End of the raod’ qui fait que ‘Back to back’ effectue un retour dans les Charts anglais, à la 83ième place. Il restera classé, à nouveau pendant quatre semaines.
Le 25, Status Quo débute la partie anglaise de la tournée. Rossi s’est refait une santé. C’est du délire, tous les concerts sont sold-out, les fans venant dire un dernier adieu à leurs idoles, certains n’hésitant pas à suivre le groupe les trois mois que dura la tournée. Le point culminant de ce tour est, sans aucun doute, le dernier concert donné, le 21 juillet, au Milton Keynes Bowl, près de Londres. 45.000 inconditionnels du groupe sont présents pour saluer une ultime fois Francis, Rick, Alan, Andy et Pete. L’extraordinaire concert qui est donné ce jour là est immortalisé sur deux cassettes vidéo qui se nomment “End of the road” et “More from the road”. La première nommée se vend à une vitesse phénoménale et en quantité énorme. Vertigo remet au groupe un ‘End of the road’ trophée, peu après le dernier concert. Comme un clin d’œil, la semaine suivante, le 26, ‘Back to back’ est, à nouveau présent dans les Charts, à la 90ième place.
Pourtant, l’heure est à la nostalgie. Status Quo, groupe scénique s’il en est, va beaucoup manquer à la scène, pense t-on. Vont-ils prendre une retraite complète ? Enregistrerons t-ils encore ensemble sont autant de questions qui angoissent leurs fans.
Francis Rossi assure pourtant après le concert du Milton Keynes Bowl qu’il n’est nullement question de séparation. Quo continuera à vivre “discographiquement”. C’est l’esprit libéré que Francis peut assister à la naissance de sa fille, Bernadette, le 3 aôut. Peu après, en août, Phonogram importe massivement l’album live “Live at the N.E.C” tiré du concert du 14 mai 1982 et édité en Hollande. Il obtient la 83ième place au top albums ce qui est un résultat satisfaisant pour un import. Pendant ce temps, John Sherlaw et Bob Young s’allient pour sortir un nouveau livre sur Status Quo intitulé ‘Again and again’. Au début du mois de septembre, Polygram édite, à nouveau le double live, sorti en 1977. Le 18 septembre, le groupe se trouve réuni au studio de Woldingham pour y mixer la bande du concert du Milton. Lancaster nous retrace ce moment : “ Peu de temps après le ‘End of the road’ tour, nous nous sommes réunis en studio pour y mixer le son du Milton. Nous avions alors besoin de beaucoup discuter. Les discussions furent positives et un certain nombre de décisions furent prises. Les tensions étaient retombées et nous nous sentions, à nouveau, bien ensemble bien que Rick ait de gros problèmes personnels. En octobre, nous avions édité le film du Milton. Le 16, nous avions enregistré le clip de ‘The Wanderer’ et participé à Top of the Pops, le 24. Nous avions commencé à travailler sur le nouvel album qui n’est jamais sorti’. 
Pour entretenir la flamme, Phonogram décide de sortir un titre en single, dans le dernier trimestre de l’année. Et puis, ça flaire la bonne affaire commerciale. Quo ne se sépare pas puisqu’ils viennent d’enregistrer un nouveau simple ! Il va se vendre, c’est sûr ! Malheureusement, aucun des musiciens du groupe n’est en mesure de fournir une chanson. La réalité est tout autre, Rossi et Parfitt possèdent bien quelques compositions créées dernièrement mais, dans l’optique de leur futur album solo et il n’est pas question d’en faire profiter le groupe, signe que l’on touche vraiment à la fin ! Alors, le processus facile de la reprise est adoptée. Status Quo enregistre, donc, deux titres ‘Cadillac Ranch’ de Bruce Springsteen et ‘The wanderer’ de Dion. Jugé plus commercial, c’est ‘The wanderer’ qui sera choisi par le management, avec en face B, ‘Can’t be done’. C’est un revenant, Bob Young, qui est chargé de mettre sur pied, le clip. En ce mois d’octobre, sur des révélations d’Alan, conscient qu’ils sont arnaqués par leur management, les trois leaders du groupe décident de se débarrasser de Quarry Productions. En effet, le coûteux divorce d’Alan a fait apparaître de graves manquements dans la gestion du groupe qui commence à s’apercevoir que des sommes colossales leur étant normalement réservées ont bel et bien été détournées. La formation, même déchirée, n’est pas dupe lorsque le management lui annonce que la tournée ‘End of the road’ avec ses 380.000 billets vendus ne dégage pas les bénéfices espérés. Rossi, Parfitt et Lancaster avaient, pourtant, décidé de jouer ensemble une dernière fois et de mettre sur pied cette immense tournée pour justement se mettre à l’abri financièrement pendant le restant de leur jour. Mais où sont passés les 3 millions de Livres (tickets + merchandising) générés par ce tour ? Il est facile d’en suivre la trace, action menée par l’avocat d’Alan, et de s’apercevoir que ces sommes ont été orientées vers certains paradis fiscaux sur des comptes réservés à certains membres du management. Malheureusement, le groupe n’a aucun recours ! Mais bon, les trois leaders du groupe ont beaucoup discuté et il semblerait que certains problèmes aient disparu, c’est déjà ça d’acquis ! Lancaster s’envole donc en Australie, l’esprit libéré, le groupe s’étant, en apparence, ressoudé. Le 19 octobre, un nouveau single est édité, c’est “ The Wanderer ” qui entre dans les Charts le 27 à la 23ième place. Il se classe n°7 le 3 novembre et reste trois semaines à cette place. 202,400 exemplaires seront écoulés. Reparti le Quo ? Non, Lancaster accepte de tourner le clip vidéo mais ne participe pas aux diverses émissions promotionnelles. Ainsi, en Hollande, le groupe interprète ce titre et, étonnamment, ‘Rock’n’roll’ sans son bassiste. Les autres auront la pudeur de ne pas réutiliser la fameuse poupée.
‘The wanderer fut une autre idée stupide de Pip Williams. Il pensait que ce serait un excellent titre pour Status Quo. Nous en avons discuté pendant plusieurs années. Ca aurait pu être enregistré cinq ou six ans avant mais avons toujours refusé de le faire. Puis, Rossi a voulu l’enregistrer alors nous avons essayé mais ce n’était pas bon. Mais, à la fin, il a agit à sa guise et demandé à Williams de la faire’ explique Lancaster. C’est cette année que Brian Sphepperd quitte Vertigo. Son successeur, d’après Lancaster, aurait laissé Rossi faire certaines choses sans que ce dernier ne demande son avis ni celui de Parfitt. ‘Après le travail de promotion de ‘The wanderer’ terminé, j’avais décidé de ne plus répondre au téléphone, pendant un bon moment. Je ne voulais plus être avec Status Quo mais, d’un autre côté, sans eux, je ne savais pas, réellement, quoi faire. Ca semblait être, néanmoins, le moment idéal pour réaliser mon album solo. Phonogram, étant d’accord, une avance convenable me fut octroyée. J’ai, alors, contacté Bernie Frost. Nous ne savions pas vraiment ce que nous visions mais il était certain que ce serait quelque chose de différent de Status Quo’ souligne Rossi. Le 23 novembre, sort encore la compilation “12 Gold Bars, volume 2”, avec en pochette la scène illuminée du Milton qui se classe n° 12 des Charts pour 18 semaines de présence. Elle regroupe douze titres de la période 1980 – 1984, tous des hits. Deux jours plus tard, Francis Rossi et Rick Parfitt participent, avec tout le fleuron du show-biz anglais, à l’enregistrement de “ Do they know it’s Christmas ” qui entre dans le top single, le 15 décembre, à la première place, atteignant le statut de triple disque de platine soit près de deux millions d’exemplaires vendus. ‘J’ai reçu, un jour, un appel téléphonique de Colin Johnson me demandant si je voulais prendre part à un enregistrement pour une œuvre de charité, projet organisé par Bob Geldof sous le patronyme Band Aid. Je me suis laissé dire que Francis avait déjà donné son accord quant à sa participation et j’ai dit oui, moi aussi. Alan étant en Australie, il n’y aurait que nous deux. Ce fut assez étrange de revoir Francis après un si long moment. Ce fut la première fois que nous nous parlions depuis que le groupe avait arrêté de travailler. Les quelques tensions que nous ayons eues, disparurent la minute où nous sommes arrivés au studio. Nous nous sommes retrouvés avec ses groupes qui venaient d’apparaître et avec lesquels nous n’avions rien en commun. Au départ, personne ne nous a adressé la parole alors nous sommes allés dans une autre pièce prendre de la cocaïne. Soudain, nous sommes devenus les plus populaires gars de la pièce Il y avait un pub de l’autre côté de la route et ce fut fatal. Le pauvre Trévor Horn, le producteur, essayait de tout organiser mais c’était comme un cirque fou et de débauche. Au moment de chanter notre partie avec Francis, je suis un peu honteux d’avouer que j’étais si cassé que je ne pû chanter juste. J’étais si imbibé de coke que je ne pouvais même pas parler correctement. Finalement, Trévor Horn m’a dit : ‘Ne t’inquiètes pas, nous allons prendre quelqu’un d’autre pour interpréter ta partie.’ confie Parfitt. D’ailleurs quelques dégâts seront facturés au management du groupe qui paya sans rechigner, preuve que les deux potes étaient vraiment indisciplinés, lors de cette journée. En cette fin d’année, chacun prend un repos bien mérité en famille en pensant aux projets solo avant d’enchaîner sur le futur album du groupe prévu pour l’année suivante et pour lequel Lancaster a déjà écrit plusieurs titres. Le 1er décembre, ‘The wanderer’ est n°18 dans les Charts et cloture l’année à la 59ième place. Une semaine plus tard, le 9, le dernier single où joue Lancaster entame ses huit semaines de présence dans les Charts suisses, à la 24ième place.


1. 11/04. Dublin, Royal Dublin Showgrounds (Irlande) bootleg
2. 12/04. Dublin, Royal Dublin Showgrounds (Irlande) bootleg
3. 13/04. Cork, City Hall (Irlande) 2.000
4. 14/04. Cork, City Hall (Irlande) 2.000
15/04. Limerick (Irlande) annulé à cause de problèmes techniques insurmontables.
5. 15/04. Cork, City Hall (Irlande) 2.000
16/04. Belfast, Leisure Centre (Irlande) annulé
6. 17/04. Belfast, Kings Hall (Irlande) Originalement prévu au Leisure Centre.
7. 18/04. Galway, Leisureland (Irlande) 1.200
8. 23/04. Ulm, Stadthalle (Allemagne)
9. 24/04. Hanovre, Kl. Eilenriedhalle (Allemagne)
10. 25/04. Offenbach, Stadthalle (Allemagne)
11. 26/04. Munich, Circus Krone (Allemagne) 2.800
12. 27/04. Heilbronn, Eisbahn (Allemagne) 4.000. bootleg
13. 29/04. Osnabrück, Stadthalle (Allemagne) bootleg
14. 30/04. Cologne, Sporthalle (Allemagne) 7.500
15. 01/05. Kassel, Stadthalle (Allemagne)
16. 03/05. Copenhague, Falkoner Theatre (Danemark) 3.000. bootleg
17. 04/05. Stockholm Isstadion (Suède) bootleg
18. 05/05. Göteborg Scandinavium (Suède) 8.000. bootleg
19. 08/05. Zwolle Ijsselhallen (Pays-Bas) bootleg
20. 10/05. Paris, Le Zénith (France) 4.000. bootleg
11/05. Besançon, Palais des Sports (France) annulé
21. 12/05. Montreux, festival (Suisse)
22. 13/05. Bâle, Sporthalle (Suisse) Rossi, pris de violentes douleurs dans la poitrine, s’écroule sur scène. bootleg
23. 14/05. Lausanne, Théâtre de Beaulieu (Suisse) 1.800. bootleg
24. 15/05. Lyon, Palais d'Hiver (France) 1.500.
16/05. Annecy, Parc des expositions (France) annulé. Rossi incommodé par des fumigènes.
17/05. Clermont-Ferrand, Maison des sports. (France) annulé. Rossi incommodé par des fumigènes.
19/05. Le Mans, La Rotonde (France) annulé. Rossi incommodé par des fumigènes.
20/05. Lille, Palais des sports (France) annulé. Rossi incommodé par des fumigènes.
21/05. Bruxelles, Royal Circus (Belgique) annulé. Rossi incommodé par des fumigènes.
25. 25/05. Birmingham, NEC Arena (Allemagne) 11.000. Concert rajouté pour satisfaire la demande. bootleg
26. 26/05. Birmingham, NEC Arena (Angleterre) 11.000. bootleg
27. 27/05. Birmingham, NEC Arena (Angleterre) 11.000. Concert rajouté pour satisfaire la demande. bootleg
28. 28/05. Ipswich, Gaumont Theatre (Angleterre) 1.700
29. 29/05. Ipswich, Gaumont Theatre (Angleterre) 1.700
30. 30/05. Manchester, Apollo Theatre (Angleterre) 2.700. bootleg
31. 31/05. Manchester, Apollo Theatre (Angleterre) 2.700. bootleg
32. 01/06. Deeside, Leisure Centre (Angleterre) 4.000. bootleg
33. 05/06. Leicester, De Montfort Hall (Angleterre) 2.500. bootleg
34. 06/06. Leicester, De Montfort Hall (Angleterre) 2.500. bootleg
35. 07/06. Stoke on Trent, Trentham Gardens (Angleterre)
36. 08/06. Stoke on Trent, Trentham Gardens (Angleterre)
37. 09/06. Newcastle, City Hall (Angleterre) 2.100. bootleg
38. 10/06. Newcastle, City Hall (Angleterre) 2.100. bootleg
39. 12/06. Glasgow, Apollo Theatre (Ecosse) 4.000. bootleg
40. 13/06. Glasgow, Apollo Theatre (Ecosse) 4.000. 38ième et dernier concert du groupe dans cette salle. bootleg
41. 14/06. Edinbourgh, Playhouse Theatre (Ecosse) bootleg
42. 15/06. Aberdeen, Capitol Theatre (Ecosse)
43. 16/06. Dundee, Caird Hall (Ecosse) 2.200. bootleg
44. 18/06. Blackpool, Opera House (Angleterre) Concert rajouté pour satisfaire la demande. bootleg
45. 19/06. Bridlington, Spa Pavilion (Angleterre) 3.000.
46. 20/06. Bridlington, Spa Pavilion (Angleterre) 3.000. bootleg
47. 21/06. Bridlington, Spa Pavilion (Angleterre) 3.000. Concert ajouté pour satisfaire la demande. bootleg
48. 24/06. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.500. bootleg
49. 25/06. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.500. bootleg
50. 26/06. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.500. bootleg
51. 27/06. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.500. bootleg
52. 28/06. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.500. ‘Caroline’ rejoué pendant le rappel. bootleg
53. 29/06. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.500. bootleg
54. 30/06. Londres, Hammersmith Odeon (Angleterre) 3.500. ‘Caroline’ et ‘Rocking all over the world’ rejoués pendant le rappel. bootleg
55. 02/07. Oxford, Apollo Theatre (Angleterre) 1.800.
56. 03/07. Oxford, Apollo Theatre (Angleterre) 1.800. bootleg
57. 04/07. Shepton, Mallet Showering Pavilion (Angleterre) bootleg
58. 06/07. St.Austell, Cornwall Coliseum (Angleterre) 5.000
59. 07/07. St.Austell, Cornwall Coliseum (Angleterre) 5.000. bootleg
60. 08/07. Poole, Arts Centre (Angleterre) 1.400. bootleg
61. 09/07. Southampton, Gaumont Theatre (Angleterre) 2.300. bootleg
62. 10/07. Southampton, Gaumont Theatre (Angleterre) 2.300. bootleg
63. 14/07. Londres, Selhurst Park (Angleterre) 28.000. bootleg
64. 21/07. Milton Keynes, Bowl (Angleterre) 45.000. Première partie : Jason et the Scorchers, Gary Glitter, Marillion et Nazareth. Enregistrement de ’End of the road’, ’More from the road’ et ‘Preserved’. bootleg


Morceaux joués en 1984 : Caroline, Paper plane, Roll over lay down, Backwater, Just take me, Little lady, Don´t drive my car, Whatever you want, Mystery song Medley, Hold you back, Rockin all over the world, Over the edge, Dirty water, 4500 times, Big fat mama, Don´t waste my time, Roadhouse blues, What you´re proposing, Rain, Down down, Bye bye Johnny.


Discographie 1984 :

11/05 : Going down town tonight
n°20 en Angleterre
n°2 au Danemark
n°14 en Irlande


19/10 : The wanderer
n°7 en Angleterre
n°7 en Allemagne
n°9 en Suède
n°54 en Australie
n°12 en Autriche
n°6 au Danemark
n°8 en Norvège
n°4 aux Pays-Bas
n°10 en Suisse
n°9 en Belgique
n°3 en Irlande
n°11 en Israel


23/11 : Twelve gold bars Vol.2
n°12 en Angleterre (disque d'or)
n°56 en Allemagne
n°8 en Suisse
n°12 en Suède
n°14 en Australie


Live at the N.E.C (album)
n°83 en Angleterre
n°45 en Suède
n°43 aux Pays-Bas














Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15488
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: 1984 remasterisé   Mer 15 Mar - 14:56

La machine Eric est lancée ! Chaud devant !

Captivant ce récit.
Revenir en haut Aller en bas
figureofeight

avatar

Nombre de messages : 774
Date d'inscription : 14/08/2008
Age : 51
Localisation : st thégonnec

MessageSujet: Re: 1984 remasterisé   Ven 17 Mar - 23:45

Ouais, ça se lit comme un roman.. 😉
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: Re: 1984 remasterisé   Mer 19 Avr - 19:56

Ben ouais mais ... seulement 2 commentaires pour 1984 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 15488
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: 1984 remasterisé   Jeu 20 Avr - 9:03

Je pense que les commentaires viendront après. Quand tous auront lu ce qu'ils ont copiés.
Même moi je n'ai pas tout lu. J'ai pour projet d'emmener tout ça en vacance et de me plonger dedans avant de me plonger dans la piscine Laughing
Revenir en haut Aller en bas
quorreze

avatar

Nombre de messages : 23787
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 51
Localisation : ussel 19

MessageSujet: Re: 1984 remasterisé   Jeu 20 Avr - 23:27

T'inquiète Eric . je lis pas tout dans l'orde , je suis un peu desordonné sa pars dans tout les sens .
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Nombre de messages : 2158
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: Re: 1984 remasterisé   Ven 21 Avr - 18:38

OK, les gars ...
Revenir en haut Aller en bas
quorreze

avatar

Nombre de messages : 23787
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 51
Localisation : ussel 19

MessageSujet: Re: 1984 remasterisé   Ven 21 Avr - 23:14

Quand je dis sa part c'est je pars proout
Revenir en haut Aller en bas
Patrick
Admin
avatar

Nombre de messages : 186661
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 55
Localisation : Moselle 57

MessageSujet: Re: 1984 remasterisé   Sam 22 Avr - 20:39

Toujours excellent!

_________________
Même si l'on sait où l'on va, il est bon quelques fois de se voir rappeler qu'on est dans la bonne direction...
Revenir en haut Aller en bas
http://patquo.buygoo.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1984 remasterisé   

Revenir en haut Aller en bas
 
1984 remasterisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CHARTER "Fils des Loups (1984)
» Van Morrison - TB Sheets Remasterisé
» A Treasure, Live 1984/85 avec les International Harvesters
» A Treasure, Live 1984/85 avec les International Harvesters
» Felt - The Strange Idol Patterns And Other Short Stories (1984)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Status Quo le forum francophone :: STATUS QUO :: L'histoire du groupe-
Sauter vers: