Forum francophone dédié au groupe Status Quo
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1968 remasterisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric

avatar

Nombre de messages : 2084
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: 1968 remasterisé   Ven 11 Nov - 16:56

The Status Quo voit les ventes de son cinquième single enfin décoller. “ Pictures of Matchstick men ” sort le 5 janvier. Quelques temps auparavant, Parfitt a déclenché l’hilarité de son patron lorsqu’il lui déclare que ce titre va grimper haut dans les Charts et qu’il doit s’apprêter à lui trouver un remplaçant car il va devoir se consacrer bientôt uniquement à son groupe. Quelques semaines plus tard, ses dires seront pourtant confirmés. Le 16, le groupe est invité par la B.B.C pour l’enregistrement de quelques titres dont ‘Spicks and Specks’ , ‘Judy in disguise’ et ‘Pictures of matchstick men’ qui seront diffusés à partir du 22 dans l’émission ‘David Symonds show’. Quatre jours auparavant, le 18, Richard Parfitt est officiellement déclaré membre de Status Quo. C’est une excellente publicité pour the Status Quo qui voit finalement ‘Pictures of matchstick men’ entrer dans le top anglais le 27 à la 49ième place. Le 3 février, le réputé magazine anglais, ‘New musical Express’ fait la publicité du single, en première page, chose qui n’était jamais arrivée à la formation. A la grande joie du groupe et au grand soulagement de la maison de disques, le simple commence son ascension dans les Charts puisqu’il gagne 19 places la semaine suivante puis encore 18, le 6 février. Il entre dans le top 10, le 13 février, à la 9ième place. Finalement, il culmine, pendant trois semaines, du 13 février au 5 mars, à la 7ième place. Barlow n’est évidemment pas étranger à ce succès. Ces dernières semaines, il multiplie les actions pour promouvoir et faire connaître le dernier titre. Il fait le tour des disquaires de Londres, attend qu’il y ait beaucoup de monde dans le magasin et demande à écouter le dernier single des Spectres qui finalement semble susciter de l’intérêt de la part des personnes présentes. Le père de Rossi y va aussi de sa petite contribution personnelle. Il profite de sa camionnette pour faire la promotion dans tout le sud de Londres. Grâce à ces actions, un nombre non négligeable d’unités seront vendues car il ne faut pas compter sur la BBC pour diffuser le titre sur ses ondes, la rumeur courant que son écriture se serait faite alors que son auteur était sous l’emprise de la drogue. ‘Beaucoup de personnes ont pensé que la chanson avait été écrite sous l’emprise de la drogue mais la vérité c’est que je ne savais pas ce que c’était, à l’époque’ précise Rossi. Barlow appelle alors Alan Freeman, un des responsables de la BBC et lui déclare : ‘Les Spectres sont la chose la plus énorme depuis les Beatles’ mais il n’y a que lui pour y croire. Ce n’est rien de dire qu’il est derrière son groupe. Rien ne lui échappe comme ce jour, où jugeant les cheveux de Rossi trop longs, il les coupa (maladroitement), lui-même avant que le groupe ne monte sur scène. Cependant, malgré tous les efforts consentis par la formation et son producteur, l’argent manque afin de faire une grande promotion digne de ce nom. Barlow se lie alors d’amitié avec un de ses clients, Joe Bunce, lequel accepte d’investir de l’argent dans le groupe en échange d’une place de co-manager. Bunce est aidé par sa fille, Jo, qui lance le premier fan-club officiel de Status Quo. Le nouveau co-manager fut beaucoup moins heureux lorsque, un jour, il découvrit, dans une voiture, sa fille en position inconfortable avec Rick Parfitt. ‘Bunce avait de l’argent à investir, cet argent justement que je n’avais pas. Je voulais vraiment mettre du fric derrière le groupe et il était l’homme de la situation d’autant plus qu’il croyait autant que moi en l’avenir du groupe’ affirme Barlow. Avec l’aide de Bunce et surtout son apport financier, il incite les radios à diffuser la chanson, notamment la station pirate Radio Caroline, surtout écoutée par les jeunes, à laquelle il offre 1.000 Livres pour six diffusions par jour pendant quatre semaines. La somme peut paraître énorme, pour l’époque mais les statistiques démontrent que les auditeurs de la dite radio sont trois fois plus nombreux que ceux de la B.B.C. ‘Si nous n’avions pas fait ça, ce n’aurait sûrement pas été un tel hit’ souligne Lancaster. Barlow s’inquiète, également, de savoir si les points de vente sont bien approvisionnés. Il sait qu’il s’agit là de la dernière chance pour ses protégés et entend bien les sauver de cet insuccès chronique. Le groupe apparaît à la célèbre émission ‘Top of the Pops’, signe d’une réelle reconnaissance. ‘Avoir un hit au top 10, c’est super mais passer à Tops of the Pop, c’est la cerise sur le gâteau’ affirme alors Rossi. Pourtant, cette première participation ne se passe pas sans problèmes. Juste avant de passer à l’antenne, le groupe se présente sans Rick Parfitt, lequel est retardé par une rencontre fortuite avec deux filles qu’il avait rencontrées précédemment au Butlin’s. Devant son absence, les programmeurs de la célèbre émission menacent Status Quo d’annuler purement et simplement la représentation. ‘Vous ne pouvez pas faire ça. Mon père et ma mère sont chez eux en train de regarder’ rétorque Coghlan. Finalement, Parfitt rejoint, à temps, ses camarades et ‘Pictures of matchstick men’ fut lancé. Le succès tant attendu est bel et bien présent alors que le groupe sert d’orchestre à la chanteuse Madeline Bell avec laquelle Rossi chante en duo le titre, ‘It takes two’. Mais le 14 février, jour de la St Valentin, Madeline Bell se voit contrainte de perdre son groupe accompagnateur qui se doit dorénavant d’honorer quelques engagements. Le groupe commence à donner, régulièrement des concerts, en tête d’affiche ce qui, financièrement parlant, change tout pour les cinq membres qui ont même touché, une fois, 300 £ chacun pour une soirée par le biais d’un promoteur généreux. Ainsi, le 16 février, à Coventry, le groupe donne son premier concert sous le nom, The Status Quo, en tête d’affiche. Cependant, et malgré le succès, Barlow et Bunce rechignent à s’occuper du groupe à temps plein à cause de leurs autres engagements financiers et professionnels. Peu de temps après, John Fanning est engagé comme tour manager, homme de confiance des deux managers mais aussi pour assurer la protection du groupe, notamment contre les nombreuses filles devenues ‘amoureuses’. ‘Lorsque nous sommes sortis du studio, lors du premier passage au Tops of the Pop, le groupe a trouvé une foule de jeunes filles qui l’attendaient. Alors que nous nous rendions vers la voiture, ils se mis à courir en leur direction car ils voulaient être assaillis par elles et ils l’ont été !’. raconte alors Barlow. Le véhicule chargé de transporter le groupe est maculé de graffitis mentionnant ‘I love Mike’ ou ‘I love Rick’. Parfitt avouera plus tard en avoir écrit lui-même pour prouver qu’il avait lui aussi ses propres admiratrices. Malheureusement pour lui, de par tradition, c’est souvent le chanteur d’un groupe qui rencontre le plus succès auprès du sexe opposé. Le management cherche à protéger ses poulains et investit dans une camion Ford pour transporter le matériel, le groupe, lui, découvre le luxe d’une superbe Pontiac. ‘Quand ‘Pictures of matchstick men’ est devenu un hit, ce fut merveilleux. Avec ce succès et ce passage télé, nous pensions que notre vie allait changer. Ca nous a pris quelques semaines avant de réaliser que non, qu’il fallait se lever, quand même, chaque matin, que le fait d’avoir un hit ne faisait pas toute une carrière. Et puis, à cause de la compagnie de disques nous n’avons pas gagné ce que nous aurions dû normalement avoir pour un tel hit.’ raconte Francis. N’empêche qu’il empochera, dans un premier temps, pour les droits d’auteur, la coquette somme de 1.000 Livres, pour ‘Pictures of matchstick men’ et que son salaire passera de 19 à 24 Livres hebdomadaires. Suscitant une relative jalousie de la part de Parfitt et Lancaster, ces derniers cherchent également à écrire le titre qui leur rapportera autant. Tout auréolé de ce succès, le groupe part en tournée pour vingt-sept dates, du 5 avril au 7 mai, avec Gene Pitney et assure la première partie de ses concerts. La tournée se déroule merveilleusement bien pour le groupe excepté un accident qui eut lieu, le 20 avril, à Bournemouth, lorsque Bob Young, alors roadie de Amen Corner, reçut une bonne décharge électrique, le mettant K.O pendant une bonne demi-heure. ‘C’était fascinant. C’était notre première véritable tournée et nous étions très nerveux. Nous jouions trois titres soit neuf minutes en tout. Pour nous ce fut une réelle expérience. Gene était un type génial avec nous. On jouait aux cartes avec lui et il nous parlait souvent de ce que c’était d’être une star. C’est certainement la raison pour laquelle nous sommes restés si longtemps, ensemble. Nous le devons à Gene Pitney. Ce tour nous a réellement beaucoup appris.’ confie Rick. Pour Alan Lancaster également, cette tournée fut mémorable. ‘Gene était un type super et nous n’avions plus d’appréhension à devenir un groupe pop.’ Renchérit-il. Gene Pitney est, vraiment, un type extra avec les jeunes membres du groupe et cette tournée, la véritable première de Status Quo, est faite dans un esprit de convivialité incroyable. Ainsi, Pitney n’hésite pas à régler, souvent, les factures des repas des vingt-quatre personnes de la tournée. Autre anecdote, le pneu avant gauche du bus transportant tout ce petit monde est divisé en vingt quatre partie portant chacune un numéro. Chaque personne, au départ du car, doit parier et miser 1 £ sur un numéro et lorsque le bus s’arrête devant la salle du futur concert, le numéro qui se retrouve en contact avec le bitume permet à celui qui a misé dessus d’empocher la somme de 24 £. Tout ceci va à merveille avec l’esprit joueur des cinq musiciens. Et comme si ça ne suffisait pas, le soir du dernier concert, juste avant que Pitney ne monte sur scène, Rossi et Parfitt l’aspergèrent de mousse collante à l’aide de bombes. Gene, rieur, se contenta de changer rapidement de costume pour entamer son show, le tout dans la bonne humeur. Il n’hésitera pas à donner un bonus financier à ses amis avant de les quitter. The Status Quo est, réellement, en pleine phase d’apprentissage de la scène et se heurte parfois, à des attitudes qui surprennent les jeunes gens. ‘Je me souviens, lorsque nous avons débuté, nous devions faire un concert et j’ai soulevé le rideau pour regarder si la salle était remplie. Il y a avait une demi-douzaine de filles qui se sont mises à crier. Le propriétaire de la salle est, aussitôt, arrivé vers moi en me disant que si je refaisais ça, une fois, je n’aurais plus aucune chance de retravailler dans aucun théâtre’ raconte Rossi. Le 9 avril, ‘Pictures of matchtick men entame sa 17ième et dernière semaine dans les Charts anglais, à la 37ième place. 300.000 unités sont écoulées à travers l’Angleterre. Pour cette performance, les jeunes musiciens recevront leur premier disque d’argent dans le courant du mois d’août. ‘Quo notch million’ titre le magazine NME. Un million d ‘exemplaires écoulés à travers le monde. Qui l’eut cru ? Pour cet exploit, Francis, Rick, Alan, John et Roy ne seront évidemment pas récompensés à leur juste valeur. Pour situer l’arnaque de la maison de disques c’est comme si, de nos jours, chaque membre touchait environ 5.000 euros pour le même chiffre de vente. Incroyable ! Le succès est international ! le single est entré, la semaine précédente, dans les classements suisse et allemand respectivement aux 10ième et 7ième places. En Suisse, ce premier single à succès reste classé n°5 pendant trois semaines, du 30 avril au 14 mai. Il atteint une superbe 4ième place, dans les classements hollandais et belge et se classe n°22 dans le classement australien. Le succès est également présent dans des pays inhabituels tels que l’Argentine, le Brésil, le Canada ou l’Afrique du sud. Arborant chemises à jabots et autres pantalons en satin, The Status Quo multiplie les passages télés et les reportages dans les magazines. En effet, le management et la maison de disques veulent un groupe plus présentable et dès les premières esquisses du succès, on l’emmène se vêtir à Carnaby Street. ‘Quand notre premier succès, ‘Pictures of matchstick men’ est arrivé, soudainement, notre compagnie de disques nous a persuadés de porter des chemises roses à jabots, des pantalons jaunes, de nous laquer les cheveux. Nous ressemblions à des créatures lunaires’. ironise Rick Parfitt. ‘Je détestais ce que j’avais à porter et je resta immobile lorsqu’un feu se déclara dans la maison de Barlow. J’étais trop heureux de voir ces fringues partir en fumée’ se souvient Coghlan. Le groupe est très ‘clean’, à cette époque comme le signale Francis Rossi : ‘Excepté la tournée avec Dixie Cup, nous ne prenions aucune drogue excepté la bière et les cigarettes, et encore c’était surtout les cigarettes. Sauf John Coghlan qui a toujours aimé la bière, les autres ne buvaient pas’. On les présente comme les nouvelles vedettes et la presse anglaise les surnomme ‘Les panthères affamées’ en raison de leur façon de se mouvoir sur scène. Pat Barlow leur annonce alors : “ Arrêtez vos petits boulots, vous êtes des professionnels, maintenant ! ”. Il faut battre le fer pendant qu’il est chaud. Schroeder place sa confiance en Rossi et l’encourage à écrire le futur single du groupe. Il se sent investi d’une mission ardue, confirmer n’est pas toujours le plus facile. ‘Je sentais la pression sur mes épaules et je me souviens en avoir parler, un jour, à John Coghlan qui me regarda et partit. J’étais ébahi. Peut-être était-il jaloux ou pas mais, en tout cas, ce n’était pas le genre de support que je recherchais’. Rossi pense assurer et jouer la sécurité en écrivant le deuxième single du groupe, exactement de la même manière que le précédent et en s’en inspirant très fortement, trop fortement. A la première écoute, Schroeder pense qu’il tient là, le second hit du groupe. Il nous confie : ‘Le choix du single suivant fut un cauchemar. Fallait-il faire quelque chose de similaire ou de différent ? Nous avons opté la chanson de Rossi. Mauvais choix. Ce fut un flop car trop ressemblant. La pari fut perdu et constituait, d’une certaine manière, un retour en arrière’. Pye sort, donc, le 29 mars, “ Blacks veils of Melancholy ”, qui ne connaîtra pourtant pas les honneurs des Charts sauf encore, en Allemagne ou le titre se classe à la 36ième place au mois de juin, au moment où le groupe enregistre ce qui sera son troisième single au studio Pye. Le titre est qualifié de véritable copie carbone par les médias et la sentence tombe rapidement. Certaines radios prennent un malin plaisir à diffuser les deux titres à la suite, histoire de se moquer du groupe ! Ca ne se vend pas ! Le 18 mai, les cinq jeunes musiciens donnent un concert au Dreamland de Margate. C’est un parc d’attraction où plusieurs groupes ont l’habitude de se produire. Les Beatles, eux-mêmes, ont joué ici. L’histoire ne dit pas si les Quo ont fêté, dans les attractions, l’entrée de ‘Pictures of matchstick men’ dans le Billboard. Certes, l’entrée s’est jouée à peu de choses car le titre n’est encore que n°99 mais l’optimisme est bel et bien présent ! Le 11 juin, ‘Pictures of matchstick men’ passe sa onzième et dernière semaine dans le top 10 suisse à la 8ième place. ‘Bien que nous ayons eu un hit et passé à la télévision, nous n’étions pas inquiets du fait que notre deuxième single ait fait un tel flop. Il n’a pas marché ? Et bien quoi ? Nous allons continuer’. se souvient Rossi. L’un des points d’orgue de cette année chargée est une participation au ‘NME Poll Winner’, le 12 mai à l’Empire Pool de Londres, en compagnie de The Herd, Amen Corner, Procol Harum mais surtout des Rolling Stones dont c’est la première apparition scénique de l’année. Pourtant, vu le flop de ‘Black veil of melancholy’, la compagnie de disques commence alors à se demander si le contrat signé avec ce jeune groupe sera si prolifique et doute de l’aptitude de ses membres à composer des hits ou, tout du moins, à les renouveler. L’euphorie due au premier single s’éteint rapidement et il est fait appel au duo de compositeurs Wilde et Scott afin de redorer un blason quelque peu terni. Le duo de compositeurs proposent trois titres à Schroeder, ‘Elizabeth Dreams’, ‘Paradise Flat’ et ‘Ice in the sun’. De cette association sort le 26 juillet le troisième single de l’année, “ Ice in the sun ”, toujours produit par John Schroeder alors que, le 3 août, ‘Pictures of matchstick men’ atteint la 12ième place du Billboard, le classement singles américain . Le single est classé pendant dix-sept semaines !Malgré les centaines de milliers d’unités vendues à travers le monde, le groupe, à cause du contrat honteusement négocié par Pye, ne touche que peu d’argent, environ 0,17 pences par unité vendue, une misère. ‘Ice in the sun’ entre dans les Charts anglais le 10 août, à la 51ième place, il recule pourtant de deux places, la semaine suivante et ne se classe qu’à une modeste 50ième place, le 23 août. Mais, à partir du 30, il débute une lente ascension qui l’amène à la 8ième place, le 11 octobre. Il n’atteindra pourtant qu’une modeste 70ième place aux Etats-Unis, en octobre. Seulement trois semaines de classement, on est très loin du succès de ‘Pictures’ mais ceci reste relativement encourageant pour un groupe somme toute relativement inconnu. Les concerts s’enchaînent aux concerts. On peut voir, notamment, Status Quo, en première partie des Who, à l’université de Durham, le 21 juin et en compagnie des Pynk Floyd au festival de Kasterlee, en Belgique, le 31 août. ‘A cette époque, je ne souhaitais pas qu’on m’appelle Francis mais Mike’. C’est ainsi que, pour le show-biz, Francis Rossi devient Mike Rossi. Entre-temps, au mois de mai, à l’Hammersmith d’Odéon, alors que Lancaster est en proie à certains problèmes avec sa basse, un certain Bob Young qui jouait avec le groupe Amen Corner, prit les choses en main et remédia rapidement au problème. Peu après, au Nothingham ballroom, Bob Young est averti qu’il est attendu par trois hommes endimanchés. Ces trois personnes ne sont autres que Fanning, Bunce et Barlow qui veulent lui confier le poste de l’assistant de Fanning, récemment limogé. En effet, ce dernier, lors d’un démontage de matériel eut la mauvaise idée de chuter avec du matériel onéreux. Même la fracture de sa jambe ne lui a pas permit d’avoir la compassion des trois hommes. Réticent, premièrement, à l’idée de les rencontrer (il doit véhiculer, dans la soirée, le matériel des Herd), Bob finira par accepter cette entrevue. Mais, il informe les trois managers qu’il est en passe de rejoindre le groupe de Ian Anderson, Jethro Tull, contre un salaire de 10 Livres par semaine. Bunce et Barlow le persuadent alors de rejoindre le management de Status Quo contre une somme de 5 Livres de mieux par semaine à condition de commencer dès maintenant. L’affaire est conclue dans le bar de la salle, devant quelques bons petits verres. Rendez-vous est pris pour le lendemain, dans la matinée, dans la boutique de Barlow ‘The Gas showroom’ à Lambeth. Young prend officiellement ses fonctions de roadie, le jeudi 4 juin et ayant conscience d’avoir dorénavant une bonne situation financière, se marie quelques semaines plus tard. ‘Lorsque j’ai commencé à travailler avec Status Quo, en 1968, le groupe était si pauvre que même leurs managers étaient fabriqués à Hong-Kong’ ironise Young. ‘Les hôtels étaient, pour le moins, très inconfortables et je n’ai jamais compris comment le groupe pouvait jouer après un tel inconfort’. C’est à ce moment que, pour ses répétitions, la formation quitte le local de Barlow et emménage dans un club de jeunes, peu éloigné, situé au Old Kent Road.
Pendant ce temps, les cinq musiciens tournent beaucoup. Les 125 Livres récoltés par concerts sont une manne pour le groupe qui ne récolte pas les retombées du succès discographique de leurs singles. Et le groupe est prêt à tout pour jouer même lorsque Rossi est souffrant. ‘La première année où j’étais avec Quo, une représentation fut annulée, dans un club du Midlands. La soirée d’avant, Francis avait joué l’intégralité du concert en souffrant le martyr atteint de pleurésie qu’il était. L’après-midi suivant, après une visite chez le médecin, il n’y avait pas d’autres alternatives que d’annuler le concert du soir. Mais quelqu’un a suggéré que je devais prendre la place de Francis car nous ne pouvions pas nous permettre de perdre ces 125 Livres. C’était vraiment une idée ridicule. Francis a pris le train du retour vers Londres alors que nous sommes partis vers le nord pour finalement tenter l’expérience. J’étais assis, dans le van, à la place du passager essayant désespérément d’apprendre les accords de guitare. Alan et Rick s’initiaient, eux, aux paroles interprétées habituellement par Rossi. Nous sommes arrivés environ deux heures avant le concert et avons, après avoir monté le matériel, commencé à répéter. Je regrette de ne pas avoir enregistré ça mais, au bout de deux morceaux, il a fallut se rendre à l’évidence. Notre détermination tournait à la comédie et une hystérie incontrôlable nous a gagnée’. explique Bob Young. Le 6 août, le lendemain du mariage de ce dernier, Status Quo et son entourage s’embarquent pour une de leurs premières tournée étrangère qui visite la Belgique et les Pays-Bas. Ils tournent soir après soir, mais ils trouvent néanmoins le temps d’enregistrer sept nouveaux titres dans l’optique de sortir leur premier album. Intitulé “ Picturesque Matchtickable Messages ”, il sort finalement le 27 septembre alors que ‘Ice in the sun’ est classé n°17. Il est publié, un peu partout, dans le monde, notamment aux Etats-Unis où il est rebaptisé ‘Messages from Status Quo’ où ne figurent pas les titres ‘Sheila’ et ‘Green tambourine’. ‘Il a fallu faire un album très vite pour profiter du succès de ‘Pictures of matschtick men’, mais nous n’avions rien pour le remplir. John Schroeder a choisi quelques chansons qu’il avait écrites, quelques-unes que nous avions écrites et ‘Ice in the sun’ et nous avons mis tout cela ensemble pour avoir un album. Il n’y avait aucune suite dans les idées. Nous avons enregistré çà dans un studio tout petit, l’essentiel était d’enregistrer le plus rapidement possible. Nous étions pris au dépourvu. Nous étions tellement paumés que nous faisions ce qu’on nous disait de faire’ confie Rossi. Le 14 septembre, Status Quo effectue son premier passage télé en Allemagne, lors de l’émission ‘Beatclub’, le groupe y interprète ‘Ice in the sun’. Cinq jours plus tard, le groupe est présent à Top of the Pops pour jouer le même titre. La semaine suivante, il est possible de voir Status Quo à la télévision belge lors de l’émission ‘Tienerklanken’. On peut y voir le premier clip vidéo de l’histoire du groupe. Sur cette vidéo, on voit le groupe se détendre autour d’une table de jeu, jouant à la roulette et tirant sur d’énormes cigares. On retrouve encore la formation, le 20 septembre à l’émission de la BBC, ‘Colour me pop’ ou encore le 29, sur LWT TV lors du ‘David Frost Show’. On ne compte plus les apparitions sur le petit écran. Le groupe visite encore la Suède et les Pays-Bas et ne se ménage pas afin de participer à tout ce qu’il est possible de participer. L'opportunité est trop belle pour se faire réellement connaître et il n’est pas question de laisser passer l’occasion. Pourtant, malgré deux singles à succès, les Etats-Unis ne sont pas prévus dans le programme du jeune groupe. Au mois d’octobre, Lancaster nous en fournit l’explication : ’On nous a fait une offre, mais bien que nous ayons eu, tous, envie d’y aller, nous avons du, après discussions, renoncer. Après que ’Black veils of melancholy’ fut un bide en Angleterre, nous avons pensé qu’il était particulièrement important d’être présent, ici, pour promouvoir notre dernier single. Et puis, notre album doit sortir dans les jours qui viennent. A cet instant, l’Angleterre est la place la plus importante pour nous. Et puis, c’est une sacrée organisation qu’une tournée aux Etats-Unis. Il faut transporter tout notre matériel car il est hors de question que nous ne jouions pas avec notre propre matériel et ceci aurait un coût terrible‘. Ainsi la tournée promotionnelle de cinq jours, composée de participation à des plateaux télés, devant commencer le 28 novembre à New-York, est purement et simplement annulée. Il en est de même pour la tournée scandinave de deux semaines devant commencer le 11 décembre. Quo préfère se consacrer à son pays. Afin de promouvoir au mieux le nouvel album, le groupe entame, alors, une tournée anglaise qui se déroule du 2 novembre au 31 décembre. Le 8 novembre, ‘Ice in the sun’ entame sa quatorzième et dernière semaine dans les Charts anglais à la 36ième place.
L’album, pourtant d’excellente facture, n’entrera pas dans les Charts alors que Ronnie Scott déclarait à l’époque que “ Status Quo, groupe composé de jeunes et excellents musiciens était certainement à l’apogée d’une très grande carrière ”. Il ne croyait pas si bien dire. Cependant, petit à petit, l’esprit de rébellion qui anime les cinq musiciens ressurgit. Ils arrivent en retard aux émissions de télévisions, souvent pas rasés et quelquefois sans instruments. Pas à l’aise dans le rôle de fringant groupe pop mignonnet qu’on leur propose, les Quo s’éloignent, peu à peu, de la fonction que leur maison de disques veut leur imposer. ‘Tout le matériel de l’ère Pye, notamment Spare Parts et le premier album, était préconçu. Le groupe ne jouait pratiquement aucun de ces morceaux sur scène. Nous jouions des chansons comme ‘Bloodhound’, ‘You really got me’, enfin des trucs comme ça, plus hard. Nous sommes allés nous habiller à Carnaby Street et quelqu’un a pris une photo de nous en train d’essayer ces fringues. La photo a fait le tour du monde et ça a donné de nous une image plutôt ridicule. Cette ère psychédélique fut vraiment confuse pour moi parce que nous étions un véritable groupe mais poussé par d’autres vers des choses que nous ne voulions pas vraiment faire. Nous étions un peu naïfs et lorsque ‘Pictures of matchsitck men’ est devenu un hit, nous avons été catalogué comme les nouvelles stars du psychédélisme mais c’était complètement différent de ce que nous produisions sur scène. Ce fut une étrange période mais cette ère nous a donné une bonne leçon car lorsque le groupe a fini par en sortir, nous sommes devenus, encore plus, anti-établishment qu’avant’ explique Lancaster.
Néanmoins, malgré une certaine indiscipline, Status Quo participe à la célèbre et populaire émission pour enfants, Crackerjack, le 26 octobre. A cette époque, Francis Rossi et Rick Parfitt sont sollicités pour écrire la musique d’un film nommé ‘There was a little man’. Dans le même temps, Roy Lynes voit ses doigts écrasés par le capot de sa voiture lequel lui tombe sur la main alors qu’il est plongé dans le moteur. En novembre, la sortie de “ Technicolor Dreams ”, le 4ième single de l’année, est finalement annulé pour le marché anglais, la maison de disques préférant se concentrer sur un nouveau single prévu au début de l’année suivante. Il est néanmoins publié dans divers pays d’Europe, en Australie, en Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis. Le groupe l’interprète à Brême, lors de la célèbre émission allemande, ‘Beat Club’ alors que ‘Ice in the sun’ se classe à la 17ième place du hit-parade allemand, le 1er novembre, ‘Pictures of matchstick men’ est n°44 dans le classement annuel et le groupe n°33 avec ses trois semaines passées au top 10 . Le groupe peut être fier et fêter tout ça par un passage, le 10 décembre, à la télévision espagnole, lors de l’émission ’Telerittmo’. A la fin de l’année, the Status Quo est classé n°12 dans la rubrique ‘Groupe le plus prometteur de l’année’, sondage annuel effectué par le magazine Record Mirror, alors que, dans le même temps, Jack Bentley, de Sunday Mirror, déclare que the Status Quo est destiné à devenir l’un des derniers talents du show-biz.





Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 14644
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: 1968 remasterisé   Ven 11 Nov - 17:00

Les fauves sont lâchés. Attention les gars ! L'Eric est en forme cheers
Revenir en haut Aller en bas
quorreze

avatar

Nombre de messages : 23584
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 51
Localisation : ussel 19

MessageSujet: Re: 1968 remasterisé   Ven 11 Nov - 17:02

Tu peux le dire .
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Nombre de messages : 2084
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: Re: 1968 remasterisé   Ven 11 Nov - 17:03

J'ai un peu de temps aujourd'hui ... alors je fonce.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 14644
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: 1968 remasterisé   Ven 11 Nov - 17:21

Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Nombre de messages : 2084
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: Re: 1968 remasterisé   Ven 11 Nov - 19:57

Jean-Marie a écrit:

Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Nombre de messages : 2084
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: Re: 1968 remasterisé   Dim 20 Nov - 7:57

1. 14/01. Coventry, Butt’s collège (Angleterre)
2. 16/01. Londres, Studio 4 Maida Vale (Angleterre) B.B.C sessions
3. 24/01. Manchester, New Century Hall (Angleterre) 900
4. 12/02. Londres, Playhouse théâtre (Angleterre) B.B.C sessions
5. 13/02. Londres, Studio 2 Aeolian Hall (Angleterre) B.BC sessions
6. 14/02. Londres, Empire Rooms (Angleterre) Première partie des Herd. Disc & Music Echo’s Valentine
Night Ball.
7. 16/02. Coventry, Butts College (Angleterre) Premier concert en tête d’affiche
8. 17/02. Sheffield, City College (Angleterre)
9. 18/02. Londres, Golders Green hippodrome (Angleterre) En première partie de Simon Dupree
10. 19/02. Chesham, Co-op Hall (Angleterre)
11. 20/02. Ruislip, R.A.F base (Angleterre)
12. 23/02. Glasgow, University (Ecosse)
13. 24/02. Dundee, University (Ecosse)
14. 25/02. Dunfermline, Kinema (Angleterre) 800. Première partie : The Shadettes et The Falcons.
15. 26/02. Kilbride, Olympia Ballroom (Angleterre) 250.
16. 27/02. Porstmouth, Locarno (Angleterre)
17. 28/02. Norwich, Industrial Club (Angleterre)
02/03. Truro, Moresk hall (Angleterre) annulé, le groupe fut bloqué par la neige.
18. 03/03. Nottingham, Rowing Club (Angleterre)
19. 04/03. Greenwich, Town Hall (Angleterre)
20. 06/03. Sunderland, The Bay hotel (Angleterre)
21. 07/03. Eastbourne, Winter Gardens (Angleterre) Première partie : Renaissance Fayre
22. 08/03. Nottingham, Baths Hall (Angleterre)
23. 09/03. Twickenham, St Mary’s collège (Angleterre)
24. 10/03. Stoke, Golden Torch (Angleterre)
25. 11/03. Purley, Orchid Ballroom (Angleterre)
26. 13/03. Londres, studio 4 Maida Vale (Angleterre) B.B.C sessions
27. 14/03. Newcastle, A. Gogo Club (Angleterre)
28. 16/03. Abergavenny, Town hall ballroom (Angleterre)
29. 18/03. Bath, The Pavillon (Angleterre)
30. 23/03. Dunstable, California Ballroom (Angleterre) Le groupe est payé 175 £
31. 27/03. Workington, Banklands Youth Club (Angleterre)
32. 28/03. Worthing, Pier (Angleterre)
33. 29/03. Londres, Studio 4 Maida Vale (Angleterre) B.B.C sessions
34. 05/04. Lewisham, Odeon Theatre (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
35. 06/04. Hanley, Gaumont Theatre (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
36. 07/04. Coventry, Coventry Theatre (Angleterre) Première partie de Gene Pitney. 2 concerts
37. 09/04. Glasgow, Odeon Theatre (Ecosse) Première partie de Gene Pitney
38. 10/04. Manchester, Odeon Theatre (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
39. 11/04. Wolverhampton, Gaumont Theatre (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
40. 12/04. Leeds, Odeon Theatre (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
41. 13/04. Blackpool, ABC Theatre (Angleterre) 1.800. Première partie de Gene Pitney
42. 14/04. Blackpool, ABC Theatre (Angleterre) 1.800. Première partie de Gene Pitney
43. 15/04. Derby, Gaumont Theatre (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
44. 17/04. Cardiff, Capitol Theatre (Pays de Galles) Première partie de Gene Pitney
45. 18/04. Bristol, Colston Hall (Angleterre) 2.000. Première partie de Gene Pitney
46. 19/04. Londres, Granada (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
47. 20/04. Bournemouth, Winter Gardens (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
48. 21/04. Leicester, De Montfort Hall (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
49. 23/04. Gloucester, ABC Theatre (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
50. 24/04. Portsmouth, Guildhall (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
51. 25/04. Birmingham, Odeon Theatre (Angleterre) Première partie de Gene Pitney. 2 concerts
52. 26/04. Sutton, Granada (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
27/04. Nantwich, Chester (Angleterre) annulé
53. 27/04. Finsbury Park, Astoria (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
54. 28/04. Liverpool, Empire Theatre (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
55. 29/04. Londres, Playhouse théâtre (Angleterre) B.B.C sessions
56. 30/04. Bedford, Granada (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
57. 01/05. Peterborough, ABC (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
58. 02/05. Stockton, ABC (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
59. 03/05. Sheffield, City Hall (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
60. 04/05. Newcastle, City Hall (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
61. 05/05. Hammersmith, Odéon (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
62. 07/05. Walthamstow, Granada Theatre (Angleterre) Première partie de Gene Pitney
63. 09/05. Farnborough, Town Hall (Angleterre)
64. 10/05. Cambridge, Station Street Barn (Angleterre)
65. 11/05. Nantwich, Civic Hall (Angleterre)
66. 12/05. Londres, Empire Pool (Angleterre) Concert ’NME Poll Winner’ avec les Rolling Stones, The Herd,
The Move, Amen Corner, Procol Harum
67. 16/05. Hull, Skyline ballroom (Angleterre)
68. 17/05. Tottenham, Royal ballroom (Angleterre)
69. 18/05. Margate, Dreamland (Angleterre)
70. 19/05. Picadilly, Hatchetts Playground (Angleterre)
71. 26/05. Tamworth, Foseco Sports and Social Club (Angleterre) Première partie : The Crawdads
72. 30/05. Bristol, Locarno (Angleterre)
73. 04/06. Bristol, Top Rank (Angleterre) Premier concert de Bob Young en tant que ‘road manager’
Première partie de Gene Pitney.
74. 05/06. Wolverhampton, Lafayette Club (Angleterre)
75. 09/06. Botley, Elms Court (Angleterre) 30. Avec Simon Dupree
76. 11/06. Knokke, Caisno (Belgique)
77. 21/06. Durham, University (Angleterre) Première partie des Who.
78. 23/06. Nelson, Imperial Ballroom (Angleterre) Premier concert dans cette salle
79. 27/06. Liverpool, the Cavern (Angleterre)
80. 29/06. Coventry, Metrix Hall (Angleterre)
81. 03/07. Minehead, Regal Ballroom (Angleterre) Première partie : Howard Stephen Shade.
82. 05/07. York, Railway station (Angleterre) Première partie : Alexis Korner et Fairport Convention
83. 07/07. Neuchatel, Salle de la paix (Suisse)
84. 13/07. Maidstone, Royal star hotel (Angleterre) avec Poor Boys Soul et Mood Reaction.
85. 30/07. Londres, studio 4 Maida Vale (Angleterre) BBC sessions
86. 23/08. Bilthoven, Wijkgebouw Tuindorp (Pays-Bas) Première partie : The Murphy Jets
87. 24/08. Weesp, Parochieel Ontspannings Centrum (Pays-Bas)
88. 25/08. Hengelo, Het Beetshuis (Pays-Bas) 2 concerts le même jour. Joue à 14 h.
89. 25/08. Hazerswoude, Societeit’t Zwaantje (Pays-Bas) 2 concerts le même jour. Joue à 20 h
90. 30/08. Hasselt, The Teeny (Belgique)
91. 31/08. Kasterlee, Kastival 68 (Belgique) Première prestation filmée. Apparaît sur le DVD’
The party ain’t over yet’. En compagnie des Pink Floyd.
92. 03/09. Londres, Playhouse théâtre (Angleterre) BBC sessions
93. 08/09. Chatelet, Parc communal (Belgique) 10.000 Festival Teenager. En compagnie des
Pink Floyd, des Kinks, Jacques Dutronc, Gilbert Becaud.
94. 23/09. Londres, Playhouse théâtre (Angleterre) première partie de Scott Walker
95. 03/10. Bradford, The Freshers Ball (Angleterre) Le groupe est payé 175 £. Avec Chicken Shack
96. 04/10. Londres, Finsbury Parh Astoria (Angleterre) première partie de Scott Walker
97. 05/10. Manchester, Odeon (Angleterre) première partie de Scott Walker
98. 06/10. Bradford, Gaumont (Angleterre) première partie de Scott Walker
99. 08/10. Glasgow, University SU (Ecosse) première partie de Scott Walker
100. 09/10. Edinbourgh, ABC (Ecosse) première partie de Scott Walker
101. 10/10. Newcastle, City Hall (Angleterre) première partie de Scott Walker
102. 11/10. Birmingham, Odeon (Angleterre) première partie de Scott Walker
103. 12/10. Redruth, Flamingo Ballroom (Angleterre) En compagnie de The Rubber Soul et The Promise.
104. 17/10. Dundee, University (Ecosse)
105. 18/10. Scaborough, Coloseum (Angleterre)
106. 19/10. Birmingham, Oldhill Plaza (Angleterre)
107. 23/10. Herne Bay, Club ‘Chez Laurie’ (Angleterre)
108. 24/10. Herne Bay, Club ‘Chez Laurie’ (Angleterre)
109. 25/10. Dunstable, California Ball room (Angleterre) Le groupe est payé 150 £
110. 26/10. Manchester, New Century hall (Angleterre)
111. 29/10. Londres, Paris théâtre (Angleterre) BBC sessions
112. 02/11. Margate, Dreamland Ballroom (Angleterre) Première partie : The Bubble Gum
113. 04/11. Rugby, Benn Memorial Hall (Angleterre) avec Simon Dupree
114. 06/11. St. Albans, City Hall (Angleterre) avec Simon Dupree
115. 07/11. Bristol, Location Ballroom (Angleterre) avec Simon Dupree
116. 08/11. Corby, Civic Centre (Angleterre) avec Simon Dupree
117. 09/11. Leyton, Yown Baths (Angleterre) avec World of Oz
118. 10/11. Ipswich, USAF Base (Angleterre) avec Simon Dupree
119. 11/11. Londres, Playhouse théâtre (Angleterre) BBC sessions
120. 17/11. Birmingham, Castaways (Angleterre)
121. 23/11. Rotherham, Rawmarsh Baths Hall (Angleterre)
29/11. New-York (Etats-Unis) annulé
122. 30/11. Devizes, Corn Exchange (Angleterre) première partie : Heaven
123. 05/12. Boscombe, Royal Arcade Ballroom (Angleterre). Première partie des Pink Floyd
124. 06/12. Londres, International Hall (Angleterre) avec Simon Dupree
125. 07/12. Ryde, Royal York Hotel (Angleterre) avec Simon Dupree
126. 11/12. Devizes, Town Hall (Angleterre) avec Simon Dupree
127. 12/12. Redruth, Flamingo Club (Angleterre) avec Simon Dupree
128. 13/12. Pontypridd, Municipal Hall (Pays de Galles) avec Simon Dupree
129. 14/12. Weston-Super-Mare, Winter Gardens (Angleterre) avec Simon Dupree
130. 16/12. Sunderland, Annabelle's Club (Angleterre) avec Simon Dupree
131. 17/12. Sunderland, Annabelle's Club (Angleterre) avec Simon Dupree
132. 20/12. Boston, Starlight Ballroom (Angleterre)
133. 21/12. Boston, Starlight Ballroom (Angleterre) En compagnie de The Lost Rickey Tee.
134. 27/12. Scarborough, Scene 2 Club (Angleterre) avec Simon Dupree
135. 28/12. Scarborough, Scene 2 Club (Angleterre) avec Simon Dupree
136. 31/12. Norwich, Gala Ballroom (Angleterre) avec Simon Dupree



Morceaux joués au cours de cette année 1968 : Pictures of matchstick men, Ice in the sun, Judy in disguise,
Jailhouse rock, Paradise flats, Spicks and Specks, When my mind is not live, Gloria, Bloodhound, Things are better,
Black veils of melancholy, Bird dog, Lucille, Lucy in the sky with diamonds.



Revenir en haut Aller en bas
Jean-Marie
Admin
avatar

Nombre de messages : 14644
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 61
Localisation : Meuse (55)

MessageSujet: Re: 1968 remasterisé   Dim 20 Nov - 10:08

Le 12/05 avec The Herd, le groupe de Peter Frampton et notre Andy Bown à la basse.
Sur ce morceau, il est aux claviers.


Revenir en haut Aller en bas
yvon

avatar

Nombre de messages : 3939
Date d'inscription : 21/08/2007
Age : 63
Localisation : LIMOGES

MessageSujet: Re: 1968 remasterisé   Dim 20 Nov - 11:02

Ils ont connu la crème de toute la scène British de l'époque les veinards!
Revenir en haut Aller en bas
Eric

avatar

Nombre de messages : 2084
Date d'inscription : 22/08/2007
Age : 50

MessageSujet: Re: 1968 remasterisé   Lun 6 Mar - 13:55

Discographie 1968 :

05/01 : Pictures of matchstick men (Rossi)
            n°7 en Angleterre
            n°7 en Allemagne
            n°7 en Suède
            n°22 en Australie
            n°18 en Autriche
            n°6 au Danemark
            n°6 en Norvège
            n°4 aux Pays-Bas
            n°5 en Suisse              
            n°12 aux Etats-Unis
            n°4 en Belgique
            n°5 en Afrique du sud
            n°4 en Pologne
            n°7 en Nouvelle-Zélande
            n°8 au Canada
            n°4 au Zimbaboué

29/03 : Black veils of melancholy (Rossi)
             n°36 en Allemagne
             n°85 en Australie
             n°18 aux Pays-Bas


26/07 : Ice in the sun (Wilde/Scott)
             n°8 en Angleterre
             n°17 en Allemagne
             n°48 en Australie
             n°15 en Norvège
             n°24 aux Pays-Bas
             n°70 aux Etats-Unis
             n°19 en Belgique
             n°22 en Nouvelle-Zélande
             n°48 au Canada
             n°17 en Irlande
             n°2 à Singapour


27/09 : Picturesque Matchtickable Messages  (album)
Revenir en haut Aller en bas
quorreze

avatar

Nombre de messages : 23584
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 51
Localisation : ussel 19

MessageSujet: Re: 1968 remasterisé   Lun 6 Mar - 22:46

top3 top3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1968 remasterisé   

Revenir en haut Aller en bas
 
1968 remasterisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» BT pop rock (1968 - 2003)
» Alice And John Coltrane : Cosmic Music (1968)
» VENTE AFFICHES JOHNNY 1968 A TOUT CASSER
» Rhinoceros (1968 - 1971)
» Taste Mk 1 (1966-1968)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Status Quo le forum francophone :: STATUS QUO :: L'histoire du groupe-
Sauter vers: